Yves Paccalet

 

Selon son blog, Yves Paccalet est écrivain, philosophe, journaliste et naturaliste. Une sacrée carte de visite. Reste à savoir ce qu’il en fait. C’est un savoyard né le 15 novembre 1945 dans le hameau de Tincave (commune de Bozel). Il est passé de la montagne à la mer en devenant collaborateur du commandant Cousteau de 1972 à 1990. Puis il est passé à la politique en se faisant élire Conseiller régional de Savoie en 2010 pour Europe Écologie Les Verts. Mais la nature (ou sa nature) l’amène à quitter le parti en 2013 à la suite de nombreux désaccords avec l'échelon national.


Dès 1994, il nous montre les limites de ses compétences naturalistes en écrivant : "L'Ours, prince de la montagne" [Edité par Hélyode et parrainé par le WWF, Bruxelles]. Raté pour Paccalet. L’ours n’a jamais été un animal exclusivement montagnard. Il a été présent partout en Europe y compris en plaine et hors forêt. Mais, dans l’imaginaire de ce pseudo philosophe tout est bon pour faire passer une idéologie.

Auteur de "L'humanité disparaîtra, bon débarras !", voilà un ouvrage qui nous incite à nous débarrasser rapidement de Paccalet.


NaturaVox a rencontré Yves Paccalet. Ecrivain, botaniste, philosophe, il a nous a fait partager sa passion pour la nature à travers plus de 60 ouvrages. "L'Humanité disparaîtra, bon débarras!" est un de ces derniers ouvrages... de l'humour noir, pour dire différemment ce qu'il a tenté de transmettre depuis des années : l'épuisement de notre planète ...


"L'Humanité disparaîtra, bon débarras !" par Naturavox

Ce livre se voulait être de l'humour, d'autres l'ont pris au premier degré..... à juste raison.

Le livre « un peu nazi » d'Yves Paccalet
Son livre exprime donc son dégoût total de l’humanité, qu’il vomit littéralement, devant les dégâts qu’elle cause à l’environnement. "L’espèce humaine est affreuse, bête et méchante." L’humanité y est décrite comme une "tumeur". "L’homme est le cancer de la terre." Un « cancer » qui se développerait avec pour moteur la "pulsion sexuelle" : "Elle nous incite à nous multiplier comme le font aussi les poux, les cafards, les rats…"......
Comment un tel texte peut-il trouver un éditeur ? Les éditions Arthaud ont une grosse responsabilité dans la diffusion de cet ouvrage. Comment les journalistes peuvent-ils manquer à tel point de conscience professionnelle pour lui donner un tel écho ? Nous savons que les horreurs commencent toujours par des mots. Ce livre antihumaniste est à ranger au rayon des ouvrages nauséabonds entre Mein Kampf et L’homme cet inconnu d’Alexis Carrel. Cet ouvrage est à vomir plus encore que l’auteur ne se déteste lui-même. Au fond, Yves Paccalet nous fait de la peine, ou plutôt pitié. Néanmoins, comme nous espérons en l’Homme, nous ne voulons pas désespérer, même de lui. C’est dire notre espoir.

[Auteur : Vincent Cheynet, le 8 mai 2006]

En mai 2015, ce propagandiste de l'extrémisme de la protection de la nature rejoint le conseil d'administration de Férus avec quelques autres vieilles têtes d'affiche.... un peu comme si Férus manquait de renouveau.

Haut de page


Le Grand Charnier
 

Accueil du Monde des Pyrénées
Faune sauvage des Pyrénées
Loup
Ours dans les Pyrénées
Ecologistes