Fondation Scientifique pour la Biodiversité.

La lutte pour la sauvegarde de la biodiversité a enfin sa fondation !

 

Considérée, avec le changement climatique, comme l’un des enjeux environnementaux posés à l’humanité, la préservation de la biodiversité est devenue une priorité et il était nécessaire d’agir. Ainsi, le Grenelle Environnement avait marqué le coup d’envoi d’un plan d’actions constitué d’une série de 119 mesures. La création d’une fondation spécifique, vouée à la recherche, à la formation et à l’éducation se plaçait en tête de ce vaste projet... qui est désormais devenu réalité.
Ce mardi 26 février, Jean-Louis Borloo, Valérie Pécresse et Nathalie Kosciusko-Morizet ont lancé la nouvelle Fondation Scientifique pour la Biodiversité, au Muséum National d’Histoire Naturelle. Le premier outil opérationnel du Grenelle Environnement est désormais en état de marche pour relever les défis de la biodiversité !



La biodiversité, c’est la vie

Véritable « assurance vie » de notre planète, la biodiversité regroupe l’ensemble des espèces vivantes. Diversité génétique, des espèces, des écosystèmes ou encore des milieux naturels, elle est nécessaire à notre existence, tout en y étant omniprésente. Que ce soit dans les médicaments, dans l’épuration de l’eau que nous buvons, ou même encore dans les matériaux de construction, cette immense richesse est partout où il y a de la vie.
A titre d’exemple, 10 des 25 médicaments les plus vendus aux États Unis sont issus de dérivés naturels...

L’alerte

La sonnette d’alerte est tirée : plus de 1000 scientifiques du monde entier ont constaté que 60% des écosystèmes à l’échelle mondiale sont dégradés, alors que les services économiques, culturels et environnementaux qu’ils rendent à nos sociétés demeurent indispensables à notre développement et à notre avenir. Cette nouvelle érosion peut à juste titre être considérée comme la sixième grand phase d’extinction, progressant cependant à un rythme mille fois supérieure. Appauvrissement génétique des espèces, diminution des variétés et des races domestiques, uniformisation des écosystèmes et des paysages... sont toujours plus de défis lancés à l’homme du 21ième siècle.

Réagir et avancer

Le Grenelle Environnement a été un nouveau pas franchi vers la sauvegarde de notre biodiversité, avec les propositions du groupe 2, "Préserver la biodiversité et les ressources naturelles", qui a adopté un référentiel de 119 mesures en faveur de la biodiversité et des ressources naturelles, toutes groupées sous 4 grandes lignes directrices :

  • Arrêter la perte de biodiversité et conforter la richesse du vivant ;
  • Gérer de façon cohérente et concertée la mer vivante et son littoral ;
  • Contribuer à la conservation de la biodiversité mondiale ;
  • Créer par l’expertise, la formation et la recherche les outils de compréhension, de gestion et de suivi indispensables

Une Fondation pour avancer ensemble

Les établissements et organismes publics de recherche membres des Groupements d’intérêt Scientifique l’imaginaient depuis 2005, mais il aura donc fallu le Grenelle Environnement pour relancer ce projet de Fondation Scientifique pour la Biodiversité.

L’organigramme sera bâti autour de 3 instances :

  • Le Comité d’orientation stratégique qui regroupe en son sein les porteurs d’enjeux de la biodiversité, tels que les ONG, les collectivités, des membres de la société civile désireux de s’engager etc...
  • Le Conseil d’administration, composé des 8 organismes de recherche et contributeurs au capital de la Fondation (voir détail dans le dossier de presse), de 5 représentants du Comité d’orientation stratégique qui regroupe en son sein les porteurs d’enjeu de la biodiversité, mais aussi de 2 personnes qualifiées et de 2 représentants des enseignants-chercheurs exerçant leur activité au sein de la Fondation
  • Le Conseil scientifique, composé de vingt personnalités scientifiques françaises ou étrangères issues de la communauté scientifique et impliquée dans la recherche sur la biodiversité

Renforcer la coopération entre les divers pôles de recherche, offrir une plate forme commune de dialogue aux divers acteurs concernés, du décideur politique au citoyen, en passant par les ONG, avancer dans la recherche, sensibiliser, éduquer ou encore offrir des services d’expertises aux entreprises désireuses de s’engager dans le durable, telles seront les missions de cette nouvelle institution.

Du point de vue du financement, 2.7M€ de fonds seront apportés sur les 4 prochaines années par les fondateurs. 20 personnes seront mobilisées à plein temps pour la Fondation, et c’est respectivement 831 000 et 500 000€ par an qui viendront du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et du ministère de l’Ecologie, du Développement et de l’Aménagement durables.

Le premier outil du Grenelle Environnement est désormais en état de marche. Le futur de notre planète dépend en partie de cette lutte pour préserver la biodiversité, car la biodiversité, c’est la vie !

Source : Ministère de l'Ecologie - Février 2008

Haut de page

Plus d’informations

 

Accueil du Monde des Pyrénées
Environnement des Pyrénées