Aide aux agriculteurs sinistrés des vallées des Hautes-Pyrénées

 

 

Share

Photo : L. Dollo

Pour venir en aide aux éleveurs de montagne sinistrés l’Association Agri Solidarité 65 a été créée L’Association Agri Solidarité 65 a été créée lundi soir pour répondre aux besoins des agriculteurs sinistrés et organiser les soutiens aux éleveurs des Pays des Gaves. Cette association est exclusivement réservée aux problèmes agricoles.

Membres fondateurs : Chambre d’agriculture 65, MSA65, Fédération départementales des CUMA, CER France 65, Groupama 65, Crédit Agricole Pyrénées Gascogne, FDSEA 65 et JA 65.



Toutes les OPA ce sont regroupées : Chambre d’agriculture, FDSEA, JA, Groupama, Crédit agricole, CER France, FD CUMA, MSA.

Un seul N° de Tél : la Chambre d'agriculture, Marie-Paule MAS au : 05 62 34 87 40 aux heures normales de bureau (fermé le WE)

Ce numéro de téléphone est à communiquer aux agriculteurs touchés par le cataclysme mais aussi aux voisins, amis et tous ceux qui veulent de près ou de loin participer aux soutiens divers qui se mettent en place.

Une adresse internet est ouverte : agrisolidarite65@gmail.com

Comment ça fonctionne ?

Vous êtes agriculteur ou ressortissant de la MSA (retraité) victime du sinistre, vous avez un problème, téléphonez de suite au numéro ci-dessus en demandant Marie-Paule (ou sa remplaçante). Ne restez pas seul avec vos problèmes, il faut en parler. Des solutions peuvent être trouvées.

Vous n’êtes pas agriculteur ou vous êtes agriculteur non sinistré et vous souhaiter aider les sinistrés, faites-vous connaître au même numéro, il vous sera donné la marche à suivre. Il va y avoir de gros besoins : fourrage et aliments pour l’hiver, des locaux provisoires pour les bêtes, du matériel pour faucher et faner ce qui est récupérable ou non sinistré, nettoyer, reconstituer les prairies, etc…. Il faudra de la main d’œuvre spécialisée et non spécialisée.

Si vous voulez vous mettre à la disposition d’un agriculteur des vallées, appelez Marie-Paule pour vous orienter.

Il faudra de l’argent…

Il faudra payer le transport des aliments du bétail même si celui-ci est donné, payer des engins pour refaire les prairies, combler les trous, remblayer, transporter la terre, faire ou refaire des chemins… Rien de ceci n’est assurable. Des fermes ont été rayées de la carte et ne pourrons pas être reconstruites au même endroit, des prairies ont totalement disparu….

Envoyer vos dons par chèque à l’ordre de « Association Agri Solidarité 65 » directement à la Chambre d’Agriculture des Hautes-Pyrénées, 20, Place du Foirail, 65000 Tarbes ou encore directement en ligne

Merci à tous pour votre aide morale et matérielle, nous en avons besoin.

Reconnaissance au titre des calamités agricoles

Haut de page

A Cauterets, une ferme disparue et remplacée par le Gave



Photos Mathieu Tisné - Montage Gaby Pont

Ces bâtiments sont situés à l'entrée de Cauterets, au niveau du camping GR10. Il reste aujourd’hui, selon ce qui nous a été dit, « la maison de la famille Marin au milieu du gave ». Toujours selon l’observateur qui nous a renseigné : « Leur grange avec des agneaux est partie » …. « Ils s'étaient évacués tout seul avec l'aide du voisin et de son tracteur » … « Ce qui est sûr, c'est qu'il n'y avait personne dedans au dire des voisins ».

Haut de page

A Luz et Betpouey, des exemples, parmi d'autres, d'exploitations sinistrées


Les inondations transforment une prairie en champ de cailloux dans le Sud-Ouest

Dans les Hautes-Pyrénées, la brusque montée des eaux a modifié le paysage et le quotidien des agriculteurs.

Ses vingt hectares de prairie ont disparu, recouverts par une étendue de pierres. Éleveur à Luz-Saint-Sauveur, dans les Hautes-Pyrénées, Laurent Lassalle-Carrère constate, dimanche 23 juin, les dégâts causés par le torrent qui a charrié des tonnes de roches et envahi sa terre, mardi 18 juin. Ses étables ont été détruites, mais ses vaches épargnées, car elles étaient en altitude. "Toutes les prairies de fauche, les meilleures, les plus plates, sont dans cet état là, plus ou moins", déplore Sylvain Boueilh, éleveur et président de l'Appelation d'origine protégée Barèges.

Il faudra des mois pour réparer les routes de montagne effondrées entre Barèges et Luz-Saint-Sauveur, a estimé, dimanche, la préfecture des Hautes-Pyrénées, ravagées par les crues des gaves. Cependant, "la situation s'améliore, le téléphone l'électricité et l'eau courante sont en cours de rétablissement dans ces zones de montagne", a indiqué le directeur de cabinet du préfet.

Auteurs : D. Basier, Ph. Dumail, A. Alvares / France 2
Source : Francetv info avec AFP du 24/06/2013

Haut de page

Reconnaissance au titre des calamités agricoles

Suite aux intempéries des 18 et 19 juin dernier, la Direction départementale des territoires (DDT) procède au recensement des dommages dans les exploitations agricoles.

Ce recensement permettra d’estimer l’ampleur du sinistre et de chiffrer le montant des dommages à l’échelle du département. Il constitue une étape indispensable pour obtenir la reconnaissance au titre des calamités agricoles.

Les exploitants agricoles qui ont subi un sinistre sur leurs parcelles sont invités à retirer le formulaire :

Ce formulaire devra être retourné avant le 5 juillet à la DTT (Bureau calamités agricoles -3, rue Lordat – BP 1349 -65013 TARBES Cédex).

Communiqué de la Préfecture des Hautes-Pyrénées

Observation : Pour remplir cet imprimé, il est recommandé de contacter rapidement Marie-Paule MAS à la Chambre d'Agriculture au : 05 62 34 87 40

Haut de page

Solidarité et Tour de France : les agriculteurs aident les agriculteurs des vallées des Pyrénées


Afin de répondre plus spécifiquement aux conséquences agricoles des inondations dans les Vallées des Gaves et des Nestes, les organisations professionnelles agricoles ont mis en place une association « AGRI SOLIDARITE 65 » pour recueillir des dons.

Les Hautes-Pyrénées et la ville de Bagnères de Bigorre accueilleront le 7 juillet 2013, le Tour de France cycliste.

Pour fêter cet événement, les agriculteurs du GEDA du Haut-Adour, l’association les Chemins Gourmands de Haute-Bigorre et l’école de rugby de Bagnères-Baronnies se mobilisent et organisent deux journées d’animations et de promotion des produits du terroir, le samedi 6 et le dimanche 7 juillet 2013, à Bagnères-de-Bigorre. A cette occasion, le GEDA, associé au GVA des Baronnies a pris la décision de reverser l’intégralité du bénéfice de ces 2 journées à l’association agrisolidarité 65.

Haut de page


Le Grand Charnier

Accueil du Monde des Pyrénées
Les inondations dans les Pyrénées
Les riques majeurs dans les Pyrénées