Accès aux cols, stations de ski, routes diverses, animations et festivités
des stations de ski des Pyrénées

Page transférée

 

A voir avant de partir


Ski en famille dans les stations N'Py

Logo Kairn.com

En vacances dans les Pyrénées, découvrez les meilleurs produits locaux et sachez où les acheter directement aux producteurs





Les stations de ski et l'environnement

 

Cauterets - Le Lys - 2013


 


Plus de photos ci-dessous


Nostalgie ! La station du Puigmal dans les Pyrénées-Orientales; aujourd'hui fermée
Excellents itinéraires de randonnée

 

 

 

Cauterets le 25 février au soir (Office de Tourisme)

 

 

 

 


Les dernières infos

Page transférée

S'il n'y a pas de problème particulier de circulation, il n'y aura aucune modification

Patrick Poirot, Commandant du PGHM d'Annecy, vient nous parler de sécurité sur les remontées mécaniques notamment sur les télésièges

 

Sécurité et entretien des remontées mécaniques

Secours dans les stations de ski

Sécurité sur les pistes : balisage... Exemple de Piau-Engaly

 

Le blog du
Monde des Pyrénées
L'info rapide

Voir les routes réglementées dans les Pyrénées et ci-dessous les ouvertures progressives au printemps et pour l'été

(Attention : l'info peut changer plusieurs fois pas jour. Toute fois s'il n'y a pas de problème particulier de circulation, il n'y aura aucune modification)

Un certain nombre de routes et pistes pastorales peuvent être fermées dès la fin septembre / début octobre jusqu'à mai ou juin. Se renseigner.
A ces périodes de l'année, la neige peut tomber sur les routes d'altitude des Pyrénées. Prévoyez, dès maintenant, vos équipement spéciaux comme en plein hiver.

Du nouveau dans les stations N'Py pour 2012-2013

Vidéos des stations - Hiver 2011-2012
Vidéos des stations - Hiver 2012-2013

Les stations des Pyrénées
Ski resorts - Estaciones de esqui

Stations de ski et environnement

Ouverture / Fermeture des stations

Les Pyrénées c'est toute l'année et toute l'année vous pourrez voir Bernard à l'office de Tourisme de Luz
Un peu d'exotisme... les Pyrénées c'est une grande montagne et.... la France différente....
La Météo et la nivologie en montagne et dans les stations de ski

 

Informations sur la neige et les avalanches Accès aux cols
Conditions et accès dans les stations

La sécurité sur les pistes de ski

Le covoiturage dans les Pyrénées


Quel avenir pour les stations de ski des Pyrénées ?

Mesures de sécurité routière en France et Espagne

Recherche sur Pyrénées-Pireneus


Flash spécial

Prévoir les équipements pour les voitures dans tous les déplacements dès le mois de novembre

L'hiver en montagne disposez toujours de pneumatiques dits "pneus neige" et de chaînes quelque soit la durée de votre séjour ou la distance envisagée.


Rappel de conseils et recommandations aux randonneurs en montagne hivernale dans les Pyrénées

La sécurité à ski hors piste


Esprit Montagne

L'hiver, il est recommandé aux usagers de différer leurs déplacements ou d'éviter de prendre la route sans s'être préalablement renseignés sur les conditions de circulation.

Conseils pour circuler en montagne l'hiver : En montagne les conditions météorologiques évoluent rapidement. Il est recommandé de se munir d'équipements spéciaux (chaînes) pour ne pas être surpris ainsi que d'une pelle à neige, de vêtements chauds, boissons chaudes dans un thermos, nourriture de confort et couverture ou duvet pour éventuellement passer la nuit. Soyez prudents...
Conseils au sujet des chaînes

Autres informations
Infos générales

Dictons :
"Décembre aux pieds blancs s'en vient, an de neige est an de bien."
"Hiver rude et tardif Rend le pommier productif.
Valeurs remarquables de décembre du massif Pyrénées Ouest :

  • Température Maximum : 27.2°C (Pau Uzein le 04/12/1985)Température Mininimum : -13.4°C (Tarbes Ossun le 28/12/1962)
  • Précipitations : 69.8 mm (Tarbes Ossun le 25/12/1993)
Les activités estivales des stations

 

 

Accueil du Monde des Pyrénées
Stations de ski des Pyrénées

Deux secours en montagne


Cinq randonneurs espagnols ont été secourus par le groupe montagne (Grimp) des pompiers au refuge de Pombie dans la nuit de samedi à dimanche. Ils se sont retrouvés bloqués par la neige et le brouillard. L'opération a démarré samedi à 18 h 30 pour se terminer dimanche à 4 heures du matin.
Par ailleurs, deux autres Espagnols n'ont pu dégager leur voiture prise dans une congère au port de Larrau. Ils ont été rapatriés par les pompiers samedi à 19 heures jusqu'à Tardets.

Source : Sud-Ouest du 9 novembre 2009

[Ndr : A noter que le Port de Larrau est officiellement ouvert]

Retour

Forte menace sur la neige


Retour de vents violents et sensible remontée du thermomètre ce lundi. 28 décembre 2009

Ski. Si les 6 à 9 cm de neige qui sont tombés (en moyenne), entre jeudi et hier en montagne ont quelque peu conforté la quasi-totalité des domaines skiables, la situation va malheureusement se dégrader dans les jours qui viennent pour les skieurs et les professionnels de l'or blanc. En effet, les vents violents, qui ont quasiment soufflé toute la semaine et gravement perturbé le bon fonctionnement de nombreuses stations, vont reprendre dès lundi. « Ils atteindront les 100 km/h », indique un prévisionniste de la station Météo France d'Ossun, et seront accompagnés d'un radoucissement pour le moins remarquable. Mardi, le thermomètre montera jusqu'à 10° à 1.500 m et à 20° en plaine, autour de Tarbes ! En montagne, encore, le ciel voilé, ne permettra pas au mercure de descendre au-dessous de zéro, aussi bien la nuit que la journée. Du coup, comme les températures seront nettement positives, il devrait être difficile de produire de la neige artificielle.Ces vents et ce radoucissement devraient, une fois encore, faire fondre copieusement la neige. Les bourrasques pourraient également compliquer, voir empêcher totalement, l'ouverture des remontées mécaniques les plus hautes.à partir de jeudi, un rafraîchissement n'est pas à exclure. Les flocons pourraient alors faire leur apparition au-dessus de 1.500 m.Alors que tous ceux qui aiment s'adonner aux sports de glisse profitent à fond de ce dimanche qui promet d' ensoleiller les pistes qui, pour l'heure, sont plutôt assez bien enneigées.

Auteur : Guillaume Atchouel
Source : La Dépêche du Midi du 28 décembre 2009

Retour

Flash d'alerte du CRIR Sud-Ouest - Avis de tempête


Vent violent : Début d’évènement prévu le samedi 27/02/2010 à 22H00, fin d’évènement prévu le dimanche 28/02/2010 à 09H00.
La carte de vigilance nous indique une situation de niveau 4 "Rouge vent violent" sur les Deux-Sèvres, la Vienne et la Charente-Maritime, situation de niveau 3 "orange vent violent" sur le Limousin et les départements de la Charente, de la Gironde de la Dordogne, des Pyrénées-Atlantiques, des Hautes-Pyrénées, de la Haute-Garonne et de l'Ariège. Ailleurs, la vigilance est de niveau 2 (jaune).La dépression remonte puis elle se déplace rapidement la nuit prochaine de la pointe nord-ouest de l’Espagne vers les Pays de Loire , puis vers le nord du pays demain matin. Elle génère des vents très forts , voire violents au nord d’une ligne Arcachon/Brive. Cet événement débute vers 22 heures sur le littoral, puis progresse rapidement vers l’intérieur des terres du Poitou-Charentes à la Gironde, puis du Limousin à la Dordogne. Les vents les plus forts toucheront après minuit la Charente-Maritime et la pointe du Médoc puis les Deux-Sèvres et la Vienne, avec des rafales généralisées autour de 130 km/h dans les terres, pouvant atteindre voire dépasser les 150 km/h sur le littoral. Plus au sud, rafales prévues de 100 à 120 km/h dans l’intérieur, et de 120 à 140 km/h sur le littoral du sud au nord de la Gironde.Accalmie rapide demain matin par le sud-ouest. Dans la mesure du possible, limitez vos déplaçements. Si vous devez circuler, observez la plus grande prudence.
Sur route et autoroute, limitez votre vitesse, en particulier si vous conduisez un un véhicule ou attelage sensible aux effets du vent. Autres alertes

Retour

Tempête : la France en alerte, un mort dans les Pyrénées


Alors que la France se préparait à affronter ce samedi soir une tempête particulièrement violente, un homme a été tué par la chute d'un arbre dans les Pyrénées, en Haute-Garonne. Il s'agit d'«un piéton qui est décédé sur la voie publique dans le centre de Luchon», selon la gendarmerie. Des vents de plus de 100 km/h ont en effet commencé à balayer le sud-ouest du territoire vers 19 heures.

En Loire-Atlantique, placé en alerte rouge, deux hommes se sont noyés et leurs corps ont été repêchés au large de Piriac-sur-Mer. Les corps ont été repêchés successivement, sans que l'on sache s'il s'agit de pêcheurs ou de promeneurs, ni comment ils se sont noyés, selon les secours.
68 départements ont été mis en vigilance par les services de Météo France : 4 (Charente-Maritime, Vendée, Vienne, Deux-Sèvres) ont été placés en vigilance rouge et 64 en vigilance orange. C'est la deuxième fois depuis 2001, date de création de cette procédure, que Météo France lance un avis de vigilance rouge. Les autorités conseillent de rester chez soi en vigilance rouge, et de limiter les déplacements en vigilance orange.Selon Météo France, l'amélioration devrait se produire par la façade atlantique, à partir de dimanche en fin de matinée.La tempête ne devrait pas atteindre la violence de celle de 1999Les rafales pourraient atteindre 150 km/h dans certains départements, mais cette tempête ne devrait pas, selon Météo France, atteindre le niveau de celles de décembre 1999. Les plus fortes rafales, jusqu'à 130 km/h dans l'intérieur des terres et 150 km/h sur le littoral, seront observées sur les départements en vigilance rouge dimanche entre 1 heure et 6 heures du matin.Les préfectures mettent en garde contre des chutes d'arbres, de tuiles ou de cheminées, des coupures d'électricité ou de téléphone, et des risques de crues. Elles invitent les habitants à observer les consignes de sécurité habituelles en cas de tempête : rentrer à la maison, ne pas monter sur les toits, arrimer au sol les objets qui pourraient s'envoler, ne pas se promener en forêt, ne pas toucher les câbles à terre. Pour les professionnels, elles conseillent de rentrer bétail et matériel et de mettre les grues «en girouette», c'est à dire de laisser la flèche libre dans le vent.Un match de L1 annulé
A Strasbourg, la municipalité a annulé le grand défilé du carnaval, prévu dimanche après-midi où plusieurs milliers de personnes étaient attendues, pour «préserver la sécurité» des participants.Le vent a également eu raison du ballon rond dans la Sarthe. La rencontre de dimanche entre Le Mans et Bordeaux comptant pour la 26e journée de L1 a été annulée en raison des vents violents attendus à partir de samedi soir.Au Portugal, un enfant tué par la chute d'un arbre
La tempête qui a déjà traversé ce samedi le Portugal a fait un mort : un enfant de dix ans a été tué par la chute d'un arbre. Selon le site de la Protection civile, l'accident s'est produit en milieu d'après-midi à Paredes (nord-ouest) alors que le garçonnet jouait au football devant l'église du village. Les vents ont atteint jusqu'à 140 km/h sur les hauteurs du pays. La circulation est rendue difficile sur tout le territoire en raison des nombreuses chutes d'arbres sur les routes.En Espagne, des vents forts d'environ 120 km/h ont déjà secoué vendredi l'archipel espagnol des Canaries, en particulier les îles de La Palma, Grande Canarie et Tenerife, sans toutefois provoquer de dégâts importants. Des vents violents ont aussi commencé à balayer en début d'après-midi la Galice (nord-ouest), où des rafales de 140 km/h ont été enregistrées dans la province d'Orense. Aucun dégât n'avait été rapporté en milieu d'après-midi.

Source : Le Parisien du 27 février 2010

Haut de page

Des vents de 200 km/h cette nuit


On a enregistré, pendant la nuit, des rafales dépassant 200 km/h en montagne et 160 km/h en plaine. Plus de 300 interventions ont été nécessaires particulièrement dans les secteurs d’Oloron, Arette, Bedous… Retour au calme aujourd’hui, même si l’on attend encore quelques rafales autour de 60 km/h.

Le 28 février 2010

Haut de page

Xynthia, venue de la péninsule Ibérique


Le phénomène de « cyclogenèse explosive », né dans l'Atlantique, avait déjà fait cinq morts hier en début de soirée au Portugal, en Espagne et en FranceLa tempête avait déjà fait trois morts hier en début de soirée : un enfant de 10 ans écrasé par la chute d'un arbre à Paredes, au Portugal, un homme tué dans des circonstances similaires dans les Hautes-Pyrénées, à Luchon, deux pêcheurs à pied en Loire-Atlantique et une femme de 82 ans écrasée par la chute d'un mur dans un village d'Ourense, en Galice.La « cyclogenèse explosive » née dans l'Atlantique, que les météorologues ont baptisée Xynthia, a touché les Canaries dès samedi matin : vent très fort, trafic aérien interrompu, coupures d'électricité. Mais l'archipel n'a pas enregistré d'accidents graves. Xynthia a aussi touché le Portugal, mais avec moins de violence que prévu, puis elle a resurgi en Galice avec deux heures d'avance sur les prévisions, aux alentours de 14 heures.En réalité, hier, toute l'Espagne était en alerte (sauf Murcie et les Baléares) mais les craintes les plus vives concernaient la corniche cantabrique : Galice, Asturies, Cantabrie et Pays basque. Du cap Finisterre à la Communauté autonome basque, les autorités régionales - sur la brèche depuis vendredi matin - n'ont cessé de lancer des appels à la prudence et au calme toute la journée de samedi. Le ministère de l'Intérieur espagnol est venu leur prêter main-forte : aux dires du ministre Alfredo Perez Rubalcaba, 20 000 fonctionnaires étaient prêts à intervenir.Déjà en 2009Difficile, en effet, de prendre la mesure précise du phénomène annoncé : « rapide, intense, profond », selon l'Agence espagnole de météorologie, qui prévoyait plus de vent que de pluie. En janvier 2009, un phénomène semblable avait déjà secoué la façade atlantique, provoquant des vents de 180 kilomètres-heure et des vagues de 20 mètres, telles celles enregistrées au cap Matxitxako près de Bilbao.Hier, les autorités espagnoles ont pris les grands moyens : interruption progressive du trafic ferroviaire dans la région Nord-Ouest, interdiction de la circulation des poids lourds de plus de 7,5 tonnes en Euskadi, d'où la fermeture de la frontière et les amoncellements de camions survenus de part et d'autre de la frontière, sur les aires de stationnement des autoroutes A 63 et A 64, notamment.« Rentrez chez vous »En fin d'après-midi, le responsable basque de l'Intérieur, Rodolfo Ares, demandait à la population de rentrer chez elle et invitait les responsables de grandes surfaces à fermer plus tôt. Le pire, selon lui, devait se produire dans la nuit de 20 heures à 4 heures du matin. Mais déjà, dans la soirée, de nombreux dégâts matériels étaient recensés : chute d'une grue sur une résidence, toits envolés, incendies en montagne attisés par le vent en Biscaye, de même que sur le massif d'Ibardin.En France, Xynthia a été ressentie (dans une moindre mesure) dès la mi-journée, en zone montagne notamment, où le vent violent a suscité la fermeture de la station de ski de la Pierre-Saint-Martin à midi, Gourette suivant. 68 départements ont été mis en vigilance par Météo France qui, hier soir, redoutait des « dégâts importants » mais cependant moindres qu'en 2009. En Gironde, les mairies ont été invitées à prendre « toutes les mesures nécessaires », le Centre opérationnel départemental devait être activé durant toute la nuit, les discothèques ayant été contactées afin de répercuter les messages de prudence.

Source : Journal Sud-Ouest du 28 février 2010

Haut de page

Les Pyrénées-Atlantiques dans la tourmente


Alors que les rafales faisaient rage, hier soir, dans les vallées béarnaises, emportant toitures et cheminées, à Bedous (vallée d'Aspe), Lurbe-Saint-Christau et Escot (secteur d'Oloron), mais aussi à Béost (vallée d'Ossau), une incroyable douceur s'était installée, à partir de 17 heures, en piémont (23° à Iseste), comme un phénomène précurseur.
C'est alors que l'on a commencé à recenser les méfaits d'une tempête qui s'était déjà annoncée en fin de matinée, en montagne.On ne comptait plus les axes routiers coupés par des chutes d'arbres, dès 19 heures.Le trafic de la RN 134 a été temporairement suspendu, successivement en amont et en aval de Bedous, entre 19 et 20 heures. Tronçonneuses en mains, agents de l'Équipement et pompiers mobilisés dans tous les centres de secours ont rétabli au fur et à mesure la circulation en fonction de la priorité des axes.Insuffisant respiratoire
A Eysus, les pompiers ont dû acheminer un groupe électrogène chez un insuffisant respiratoire. Le maire d'Escou, Jean Casabonne, n'est pas le seul à avoir été bloqué par la chute d'un arbre, dans sa commune. Au Moulin d'Orcun (Accous), on a vu un portail soulevé comme une feuille contre une ligne haute tension.À Bruges, où il a fallu dégager la route de Capbis, le vent semble s'être acharné particulièrement sur le secteur ouest (route de Louvie) du village... La toiture de la maison d'habitation récente jouxtant le garage Lanot-Grousset a été emportée. Toujours à Bruges, la chute d'une ligne électrique dans des touyas (landes) a provoqué un départ de feu.Hier soir, vers 21 h 15, on en était à 170 interventions des pompiers, tout spécialement dans le secteur d'Oloron et la vallée d'Aspe.Montagne en feu
Un gros déploiement de pompiers du Pays basque a été à pied d'oeuvre toute la nuit dernière devant un incendie attisé par des vents violents sur la montagne de Ciboure, au pied de la Rhune. Des bourrasques à 100 km/h ayant rendu vaine, hier soir, toute tentative de circonscrire le sinistre, les sapeurs ont établi en priorité la protection des sept à huit fermes et bergeries menacées par les flammes. Les causes de cet incendie restent à définir, mais certains témoignages d'habitants évoquaient, hier soir, trois points de départs de feu distincts. Plusieurs centaines d'hectares seraient concernés.

Auteur : Thomas Longué et Pierre Penin
Source : Journal Sud-Ouest du 28 février 2010

Haut de page

Pays d'art et d'histoire : Vallées du Louron etd e la Neste

Le Pays d'art et d'histoire se met à l'heure d'hiver avec ses Visites Hivernales !
Durant les vacances d'hiver, des visites guidées de villages d'une durée de 45mn sont proposées aux habitants et visiteurs. Ces visites sont suivies d'un goûter pour un moment d'échanges convivial et ainsi mieux découvrir l'ambiance qui règne en vallées d'Aure et du Louron.

Voir le programme :


Haut de page

Espace Nordique du val d'Azun


Renseignements billetterie de Couraduque : Tél. 05 62 97 42 18
Renseignements billetterie du Soulor : Tél. 05 62 97 40 67

Toutes les infos sont sur www.station-valdazun.com, suivez l'évolution météorologique grace à la webcam.
Renseignements office de tourisme : Tél. 05 62 97 49 49

Haut de page


Samedi 17 décembre 2001 à 11h entre Barèges
et Tournaboup - J. Adagas


Samdi 17 décembre 2011, matin, parking de
Tournaboup - J. Adagas


Diamnche 18 décembre matin, dégagement du
Parking de Tournaboup au-dessus de Barèges


Dimanche 18 décembre matin, dameuse en
action à Tournaboup au-dessus de Barèges

Forfaits ski à l’Aéroport Pau Pyrénées - Le point de vente N'PY à nouveau en service


Fort de son succès, l'Aéroport Pau Pyrénées et les stations N'PY ont décidé de renouveler leur partenariat initié en février dernier. C'est ainsi qu'un point de vente de forfaits ski est à nouveau à la disposition des voyageurs au comptoir Parking de l'Aéroport de Pau.

Durant toute la saison, les forfaits et pass ski des 8 stations du réseau N’PY (Peyragudes, Piau, Grand Tourmalet, Pic du Midi, Luz-Ardiden, Cauterets, Gourette et La Pierre Saint Martin) sont proposés à la vente aux passagers à la sortie de leur avion mais également au grand public.

En achetant son forfait directement à l’aéroport de Pau, le skieur gagne du temps et de l'argent, les forfaits étant vendus au tarif internet (jusqu’à 5 % de réduction).

L’aéroport de Pau, véritable porte des Pyrénées, met tout en œuvre pour faciliter l’accès à la région et à ses principaux sites touristiques. Acteur du territoire, il s’associe à N’PY pour dynamiser le tourisme pyrénéen et satisfaire au mieux les attentes des voyageurs.

Pour N'PY, ce partenariat est une vraie opportunité de faciliter encore plus l'accès aux stations de ski pyrénéennes. Ce point de vente répond aux attentes des skieurs et snowboarders qui souhaitent disposer de lieu pour acheter les forfaits autres que les billetteries et internet. Il vient ainsi compléter le réseau de distributeurs de forfaits mis en place dans les stations mais également chez les loueurs de matériel, magasins de sport, hébergements des villes alentours...

Haut de page

Toutes les stations N'PY ouvertes ce week-end


Les très importantes chutes de neige de ces derniers jours et en particulier de la nuit dernière, conjuguées à un refroidissement des températures permettent aux stations pyrénéennes N'PY (Peyragudes, Piau, Grand Tourmalet, Pic du Midi, Luz-Ardiden, Cauterets, Gourette et La Pierre Saint-Martin) d'ouvrir leurs domaines skiables progressivement. Actuellement, il neige en abondance. Les amateurs de neige fraîche pourront ainsi profiter demain jeudi d'une journée qui s'annonce magnifique à Peyragudes, Piau, Grand Tourmalet, Luz-Ardiden, Cauterets et la Pierre Saint-Martin. Il leur faudra attendre vendredi pour se rendre à Gourette.

LE POINT STATION PAR STATION

Hauteurs de neige (bas/haut)

  • Peyragudes : 70/110 cm (ouverture du 6 au 9 décembre, puis les 15 et 16 décembre, ouverture définitive le 22 décembre)
  • Piau : 80/110 cm
  • Grand Tourmalet (Barèges/la Mongie) : 50/90 cm
  • Luz-Ardiden : 70/90 cm
  • Cauterets : 100/120 cm
  • Gourette : 55/65 cm
  • La Pierre Saint-Martin : 80/60 cm

L'innovation, l'invention et l'amélioration de l'existant sont les éléments moteurs des 8 stations membres du réseau N'PY qui œuvrent tous les jours pour répondre aux attentes des skieurs et par là-même augmenter leur satisfaction. La preuve en image avec la nouvelle place de marché lancée cette année par N'PY : les clients peuvent réserver leur séjour au ski en quelques clics…

Haut de page

La sécurité à ski hors piste : un film de La Chamoniarde

 

Haut de page