Le développement rural des Pyrénées

 

La biodiversité des Pyrénées, passe par le pastoralisme dans le cadre d'un développement durable des villages et des vallées ce qui signifie également un développement rural lié autant à l'élevage qu'au tourisme.
Un pyrénéen, Frédéric Nihous, s'est vu confié, par Michel Barnier, Ministre de l'agriculture, une mission sur " la diversification et la valorisation des activités agricoles au travers des services participant au développement rural. " Il convient sans doute aux territoires de montagne des Pyrénées de lui faire des suggestions.

La diversification et la valorisation des activités agricoles au travers des services participant au développement rural (Rapport Nihous - Juin 2008)


Le Grand Charnier
   

Accueil du Monde des Pyrénées
Environnement des Pyrénées
Pastoralisme et ruralité
Pastoralisme des Pyrénées

 

 

Frédéric Nihous en mission pour Sarkozy


L'ancien candidat à l'élection présidentielle devrait assurer une mission sur la ruralité pour le gouvernement

Le contenu et la feuille de route ne sont pas encore précisés. Mais le principe est acquis. A la fin du mois, Frédéric Nihous, candidat de Chasse, pêche, nature, traditions à l'élection présidentielle, devrait se voir confier une mission sur la ruralité par le gouvernement. Cette tâche proposée au porte-parole d'une formation ayant appelé à voter Nicolas Sarkozy au second tour de la course à l'Elysée a tout du renvoi d'ascenseur. Mais elle constitue également, aux yeux de l'intéressé, « une formidable opportunité pour CPNT ». « Pendant la campagne électorale, nous avions appelé à voter pour le candidat qui reprendrait nos propositions. L'actuelle majorité l'a fait sur un certain nombre de points », explique Frédéric Nihous, qui a aujourd'hui retrouvé les siens en Béarn. « Bien sûr, nous ne sommes pas dupes. Ils font de la politique, et nous aussi. Mais cette mission témoigne du sérieux et de la crédibilité du message que nous avons porté. En nous amenant à imposer un thème, celui de la ruralité, qui était absent depuis des lustres des discours politiques. »

« Besoin de solutions ».
S'il ignore pour le moment la forme exacte que prendra le travail qui lui sera demandé, Frédéric Nihous souligne la «capacité d'expertise» que CPNT possède dans ce domaine. Tout comme son intention de faire émerger des pistes de travail « réalistes et rationnelles » en matière d'aménagement du territoire.
« Nous avons besoin de solutions, parfois simples, pas d'un catalogue de vieux poncifs », dit-il. En évoquant une approche « qui évite de faire des ruraux des citoyens de seconde zone ». Ou encore une vision de l'écologie qui soit plus « incitative que punitive ».
« Le fait d'accepter cette mission ne veut pas dire alliance ou fusion », poursuit le directeur politique de CPNT. « Il s'agit simplement de profiter d'une occasion qui nous est offerte de faire avancer certaines propositions. De plus, compte tenu des faibles résultats que nous avons obtenus aux dernières élections, nous n'allons pas nous montrer sectaires. Cette offre montre que nous ne sommes pas mourants. Elle nous légitimise, et elle ne nous empêche pas de garder notre indépendance politique. Les Français ne veulent d'ailleurs plus des attitudes de rejet ou d'opposition systématique.
Ils veulent que l'on avance. »

« Piano-piano ».
Quant aux échéances électorales à venir, elles seront évoquées à l'automne par les instances nationales de CPNT. « On les abordera piano-piano. Pour les municipales, ce ne sera pas des listes CPNT menées drapeau au vent, mais une présence sur des listes d'intérêt communal. Pour les cantonales, la discussion est ouverte.
Le vote utile étant devenu une tendance lourde, il n'y aura sans doute pas de candidats partout, mais plutôt sur des cantons où l'on est bien implantés. »

Auteur : Jean-Jacques Nicomette
Source Journal Sud-Ouest du 5 septembre 2007

Haut de page

Mission sur le développement rural - Le chasseur Nihous travaille pour le gouvernement


L’ex-candidat de CPNT (Chasse Pêche Nature et Tradition) à la présidentielle 2007 est de retour. D’ordinaire dans l’ombre hors période électorale, le représentant du lobby de la chasse s’est vu confier par le ministre de l’agriculture Michel Barnier une mission sur la diversification et la valorisation des activités agricoles au travers des services participant au développement rural.

L’ « ouverture » est partout. Voici à présent Frédéric Nihous chargé de travailler pour le gouvernement. « La contribution des exploitations agricoles au développement des territoires ruraux peut ne pas se limiter à la production alimentaire ou bio-énergétique, indique le ministère de l’agriculture. D’autres activités dans le cadre de l’exploitation ou hors de celle-ci peuvent être valorisées par les agriculteurs et contribuer au dynamisme des territoires ruraux en partenariat avec d’autres acteurs. »

Auteur : F. D
Source : TV Agri du 12 novembre 2007

Haut de page


Le Grand Charnier
   
Accueil du Monde des Pyrénées
Environnement des Pyrénées
Pastoralisme et ruralité
Pastoralisme des Pyrénées