Aide financière européenne délirante aux tyroliens

 

Des associations locales comme l’ASPP 65 vont avoir des difficultés à obtenir 500 à 1000 euros pour une action concrète, visible, comme l’organisation de rencontres scientifiques. Dans le cas évoqué ci-dessous, nous nageons en plein délire. Mais ceci n’est pas pire que des études bidons financés par les mêmes types de crédits pour venir gonfler les finances de certaines associations dites « de protection de l’environnement ». Il y a de quoi faire réfléchir !

 

16 394 euros aux fermiers tyroliens pour promouvoir leur connexion émotionnelle avec le paysage

Les subventions délirantes de l’ Union européenne. Une subvention de 16 394 euros a été octroyée par le Fonds agricole européen pour le développement rural (FEADER) à un programme au Tyrol autrichien, « Cosy Places », lancé en 2007.

Objectif du projet : « accroître la connexion émotionnelle des paysans avec les sites qu’ils cultivent ».

Il s’agissait d’interroger des paysans dont on attendait qu’ils « reconsidèrent leurs relations avec le paysage et deviennent plus conscients de leurs réactions émotionnelles face au paysage en comparaison avec celles qui font prévaloir les considérations économiques ».

Un projet salué par l’ ONG internationale World Wide Fund ( WWF), dédiée à la protection de la nature et de l’ environnement.

Source : Les Dossiers du Contribuable n°2 ” L’ Europe dilapide notre argent “

70 pages. 4,75 € frais de port inclus. En kiosque et dans les maisons de la presse à compter du 1er juin 2011. Et sur abonnement.

 

Accueil du Monde des Pyrénées
Les associations écologistes et l'argent public et... privé