La LPO s’intéresse à un drôle d’oiseau : le loup

 

 

Depuis toujours, nous croyons que le sigle « LPO » signifie : « Ligue de Protection des Oiseaux ». Détrompez-vous. Maintenant cette Ligue s’intéresse à un drôle d’oiseau : le loup. A croire que les autres associations environnementalistes « spécialisées » ne font pas bien le job. Voici que l’association d’Allain Bougrain-Dubourg, dont la spécificité est de se faire justice elle-même notamment dans les Landes, (Sud-Ouest du 11/11/2010  et position de CPNT) change d’objectif ou s’en adjoint un autre. Et avec quel argent ? Evidemment, une bonne part d’argent public. Les coquins s’associent entre eux par temps de crise.

 


C’est ainsi que nous découvrons dans la presse haut-alpine du briançonnais un avis publicitaire, manifestement gratuit, qui donne le ton sur l’orientation politico sectaire de cet organe de presse. Un accompagnateur en montagne, Fabien Sicard* (tel : 06 60 87 61 94 – mail : fabiensicard@yahoo.com ) propose une sortie dans la réserve des Partias au-dessus de Puy-Saint-André, sur le thème : « Le loup et l’agneau, une cohabitation impossible ? » Thème discrètement ambigu si nous faisons abstraction du point d’interrogation. Et il précise : « … Les promeneurs iront à la rencontre du pastoralisme d’aujourd’hui, découvrirons son évolution au travers des siècles, et notamment les contraintes imposées par le retour du loup dans nos montagnes » 

Les éleveurs des Hautes-Alpes ne sont-ils pas plus aptes que cet accompagnateur en montagne, dont ce n’est pas la spécialité, pour apprécier si oui ou non la cohabitation est possible ? Ne sont-ils pas sur la scène comme acteurs victimes des prédations et non sur le devant de la scène comme spectateurs irresponsables tel qu’un accompagnateur en montagne soutenu par les défenseurs des oiseaux ?

Il y a des initiatives pour le moins surprenantes qui ne manquent pas de provocation à une période où les éleveurs souffrent de l’irresponsabilité écologique d’associations de lobbying incompétentes et néfastes au développement durable des territoires de montagne… et ailleurs.

Louis Dollo, le 19 août 2012

Notes :

(*) Cet accompagnateur en montagne se dit à la fois « indépendant » et à « Visa Trekking » à Briançon. Il est également membre de la Société Géologique et Minière du Briançonnais et de Rando Oiseaux. En fait, il tire toutes les couvertures à lui… Drôle d’oiseau.

Voir également :

 


Le Grand Charnier

Accueil du Monde des Pyrénées
Le loup
Le loup dans les Alpes