Des centaines de brebis massacrées par le loup dans les Hautes-Alpes en 2014

 

Comme toujours en pareil cas, il se trouvera des personnes bien intentionnées, notamment parmi la mouvance écologiste, pour prétendre que le loup n’y est pour rien dans la mort de 400 brebis ou encore que le berger faisait mal son travail. Ces apprentis sorciers qui n’ont jamais eu l’occasion de garder un troupeau ni même ouvrir un livre d’histoire pour se rendre compte que le phénomène est le même depuis des centaines d’années, ne peuvent qu’attitrer la haine et la violence à leur encontre de la part de ceux qui aiment leur métier et voient leur travail détruit par des décisions idéologiques.

Upaix : une quinzaine de brebis tuées, le loup ou pas ?


Un troupeau de moutons a subi une attaque à Upaix dans la nuit de dimanche à lundi. « Ce matin, j’ai trouvé mon troupeau tout éparpillé » témoignait hier l’éleveuse, qui n’avait jamais rien subi de tel. Sur 140 bêtes environ, une quinzaine sont mortes, au moins huit sont blessées.

Le troupeau était installé à Carcassonne, un lieu-dit sur le plateau d’Upaix. Lors de l’attaque, une partie des brebis s’est réfugiée dans les fermes toutes proches, dont celles de Jean-Marie Bonnet, éleveur bovin, à 200 m de là. Pour ce dernier, le doute est mince sur l’identité des assaillants. « Les loups sont très malins : ils ont poussé les brebis dans les bois. »

Les gardes de l’Office nationale de la chasse et de la faune sauvage sont venus, ainsi qu’un vétérinaire, qui a euthanasié plusieurs bêtes. Il faudra attendre le verdict des services de la DDT pour savoir si le loup est en cause.

Qu’en pense l’éleveuse ? « Moi je ne sais pas. Mes brebis elles sont toutes mangées, mordues au cou. Est-ce que c’est le loup ? Je n’en sais rien, je ne veux accuser personne. » La présence de loups au col d’Espréaux tout proche est avérée. « À vol d’oiseau, c’est à 2 kilomètres » note l’agricultrice.

Auteur : Nicolas MANIFICAT | Publié le
Source : Le Dauphiné Libéré du 24/06/2014

Haut de page

Attaque de brebis à Upaix : le loup hors de cause


L’attaque commise le 23 juin à Upaix sur un troupeau de brebis n’est pas l’œuvre de loups mais de “chiens ayant échappé à la vigilance de leurs maîtres”. C’est la conclusion de l’enquête menée par les gendarmes et les agents de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage, qui ont analysé les circonstances de l’attaque et les caractéristiques des morsures et déchirures. Au moins 22 bêtes avaient été retrouvées blessées ou mortes, et des victimes blessées avaient dû être euthanasiées.

Le résultat de cette enquête a été confirmé par le spécialiste “loup” de l’ONCFS, souligne ce lundi la préfecture des Hautes-Alpes. Le préfet rappelle la responsabilité des propriétaires de chiens pour les dommages causés par ces derniers, et la nécessité pour les propriétaires de garder le contrôle de leur animal. “Pour empêcher les graves dégâts causés par des chiens divagants aux troupeaux ovins, qui sont régulièrement observés dans plusieurs communes du département, les agents commissionnés et assermentés de l’ONCFS, du parc national des Écrins et de l’Office national des forêts sont autorisés, en cas de nécessité dûment motivée, à abattre ces chiens” indique encore le préfet des Hautes-Alpes.

Source : Le Dauphiné Libéré du 30/06/2014

Haut de page

Hautes-Alpes: Les larmes de l'éleveur victime des attaques à la Chappelle


Hautes-Alpes : Les larmes aux yeux; c'est encore sous le choc de l'attaque qui a décimé son troupeau que les époux Reynaud sont venus sensibiliser la ministre à Vallouise. Nous les avons rencontré.


Hautes-Alpes: Les larmes d'un éleveur par dicitv31

"Les indemnisations j'en ai rien à foutre".... "C'est pas une question d'argent"

Source : Radio d'Ici du 5 juillet 2014

Haut de page

Hautes-Alpes : Le loup responsable de l'attaque de 1200 brebis à La Joue du Loup dans le Dévoluy selon l'ONCFS


Hautes-Alpes : Vous le savez, comme nous vous le révélions dès hier matin, une nouvelle attaque de troupeau s'est produite dans la nuit de dimanche à lundi sur la commune du Dévoluy. 5 brebis ont péri dans la Montagne d'Aurouze, à hauteur de la station de La Joue du Loup. Hier matin, deux gardes de l'ONCFS (Office national de la chasse et de la faune sauvage) se sont rendus sur place. Ils ont conclu à une attaque du loup. Écoutez la réaction de Jean-Pierre Laurens, l'agriculteur propriétaire du troupeau au Dévoluy.

Source : Radio d'ICI du 16 juillet 2014

Haut de page

Hautes-Alpes: Nouvelle attaque de loup cette fois à Ancelle


Hautes-Alpes: Le feuilleton des attaques de loups continu. Lundi, c'est au fond de la vallée de Rouanne sur la commune d'Ancelle dans le Champsaur que le loup a attaqué un troupeau sous l'oeil médusé du berger qui a suivi toute la scène. Un jeune loup visiblement seul a en effet attaqué puis emporté une brebis qu'il a tué par la gorge. Les services concernés étaient aujourd'hui sur place pour faire les constatations d'usages. Le troupeau appartient au Gaec Pellissier d'Ancelle et l'attaque a eu lieu sous le territoire du Parc National des Ecrins. On le sait, la décision du parc d'autoriser des tirs d'effarouchement a été vivement critiqué par les défenseurs du loup. Certains ont même demandé la démission du président du parc. Reste donc à savoir ce que décidera l'autorité préfectorale.

Source : Radio d'Ici du 23 juillet 2014

Haut de page

La Piarre - Une nouvelle attaque de loup cette nuit ?


"Ça ne peut plus durer…" L’exaspération et la lassitude transparaissent clairement dans les propos d’Eric Oddou, maire de La Piarre.

Les sept béliers reproducteurs de son frère ont été attaqués cette nuit à La Piarre. Et selon l’élu du village, le loup est une nouvelle fois dans le coup.

"C’était une attaque violente, les bêtes ont été traînées sur plusieurs mètres, il y avait beaucoup de sang." Parqués dans un enclos, les béliers ont presque tous été décimés.

Un seul a réussi à s’enfuir, après avoir cassé la clôture. "On l’a récupéré ce matin, précise Eric Oddou. Il est blessé et ne pourra pas être utile la semaine prochaine." Les béliers devaient aller à la saillie. Le troupeau se trouvait à une centaine de mètres des premières habitations.

Auteur : B.C.
Source : Le Dauphiné Libéré du 23/08/2014

Haut de page

Trois loups vont être abattus dans les Hautes-Alpes


Le préfet vient d’autoriser l’abattage de trois loups dans la vallée du Queyras et le massif du Dévoluy. Il justifie sa décision par une augmentation « extrêmement importante d’attaques » dans le département.

Un tir de prélèvement sera déclenché pour un loup selon la procédure classique.

Pour les deux autres, un tir de prélèvement expérimental sera organisé pour la première fois.

Un tir effectué selon les procédures prévues par l’arrêté du 5 août 2014 du ministre de l’Écologie Ségolène Royal. Il prévoit qu'à "titre expérimental et jusqu'au 30 juin 2015", les préfets peuvent, là où les troupeaux demeurent exposés à la prédation du loup, autoriser pour deux mois reconductibles des tirs visant à abattre des animaux lors de chasse au grand gibier, que ce soit en battue, à l'approche ou à l'affût."

Pierre Besnard a prévenu également qu’un second arrêté de tir de prélèvement expérimental était en préparation.

Dans le cadre du plan loup, le ministère de l'Ecologie a autorisé cette année l'abattage de 24 loups. Un chiffre qui pourrait être porté à 36, afin de contenir la population du prédateur et les dégâts provoqués sur les troupeaux.

Ces nouvelles, évidemment font bondir les associations de défense de la nature qui ont déjà déposé un recours au Conseil d’Etat contre l'arrêté du 5 août.

Auteur : Anne Hédiard avec l'AFP
Source : France 3 Alpes du 12/09/2014

Haut de page

Hautes-Alpes: attaque de loups à Saint-Véran, à 60 mètres de l'Alta Peyra


Michel Imbert, éleveur à Saint-Véran a été victime d'une attaque de loup survenu sur son troupeau lundi soir vers 22h / 22h30.

Un troupeau de brebis qui vont faire l'agneau ces jours-cis et parqué dans un enclos électrifié situé à environ 100 mètres de sa bergerie.

Il a trouvé une partie du troupeau apeuré devant sa bergerie vers 22h, donc est allé chercher la cause de cela. En pleine nuit, n'a rien trouvé de particulier et ce n'est que mardi matin, qu'il a trouvé une brebis entièrement mangée à 60 mètres à peine de la piscine de l'Alta Peyra (hôtel 4 étoiles) et une tuée dans l'enclos. Il lui en manque 3. Un agent du Parc du Queyras est venu constater mardi matin et aurait conclu à une attaque de plusieurs loups.

Source : Radio d'Ici du 1 octobre 2014

Haut de page


Le Grand Charnier

Accueil du Monde des Pyrénées
Le loup
Le loup dans les Alpes
Loup dans les Alpes du Sud
Prédations et dégâts en 2014