Les délires écologistes autour du loup

 

Lorsqu’il s’agit de grands prédateurs, ours ou loup, les associations écologistes et leurs militants sombrent souvent dans un délire profond… A moins que ce ne soit des slogans mensongers pour tenter d’exister sur la planète médiatique. Ici, un préfet autorise le tir de trois loups à la suite de prédations sur des animaux d’élevage et ils parlent de génocide. Le mélange des genres attire toujours l’attention. D'autant que les conséquences sont nuls. Voici un an que des autorisations de tirs de loups sont accordés à l’ONCFS mais nos agents de l’Etat chargés de faire ce travail ne trouvent jamais de loups. Et pourtant, ils font des constats de prédations tous les jours. Cherchez l’erreur… Rapports étroits avec les associations écologistes ? Militants eux-mêmes oubliant leurs obligations de réserve de fonctionnaires ?

Toujours est-il qu’un génocide de loups sans morts rend le propos mensongers, manipulateur et sectaire.
Par contre tout le monde oublie de parler du génocide des moutons opérés par les loups défendus par l’ONCFS et les associations écologistes.

Laissons le soin à chacun d’apprécier la nature des propos tenus par les associations écologistes qui ne font acte de défense de la nature qu’à travers des propos délirants.

Share  

Semaine noir pour le loup en France


Après le préfet des Hautes-Alpes, c'est au tour de celui des Alpes-de-Haute-Provence de claquer des talons et d'obéir aux ordres du président de la république, en ordonnant le meurtre d'un loup.

Au total, ce sont les vies de 3 loups qui doivent être supprimées.

Sarkö-le-génocidaire l'avait clairement annoncé : l'écologie (et la biodiversité qui va avec), maintenant ça suffit !

Le plus terrible est le silence assourdissant de certaines associations de protection des animaux et plus particulièrement celles se disant pro-loups...

L'extermination de ces 3 loups ne changera strictement rien au problème des éleveurs ovins français : leurs moutons se vendront toujours aussi mal. De plus, ces abattages risquent de désorganiser les meutes et de perturber le comportement de canis lupus.

Mais cela, le président s'en moque. Une seule chose compte pour lui : le "bougisme" (et la démagogie qui l'accompagne).

Source : association Le Klan du Loup du vendredi 3 septembre 2010

Les tirs de prélévement

 


Le Grand Charnier

Accueil du Monde des Pyrénées
Le loup
Le loup dans les Alpes