Renforcement d'ongulés sauvages en zones de présence du loup

Vous êtes ici : Accueil > Faune-Pyrenees > Loups > Europe > France > Plan-Loup-2018-2023 > 1998-04-00-Renforcement-Ongules-sauvages-en-zone-presence-loup
Le Plan loup concerne autant les Pyrénées que les alpes depuis 1998 (voir les photos ci-dessous) avec un renforcement des ongulés pour servir de nourriture comme les introductions de bouquetins ibériques dans le Parc National des Pyrénées et les PNR des Pyrénées ariégeoises.....
Le responsable national du suivi des ongulés à l'ONCFS est actuellement Eric Marboutin, ancien responsable du réseau loup. Si nous pouvons nous réjouir de l'introduction de bouquetins dans les Pyrénées la réalité finale est bien plus vicieuse et prévue de longue date. On ne m'a pas cru à la première introductions de bouquetins en disant qu'on nous préprait à l'arrivée du loup.... Et c'est triste pour ceux qui, en toute sincérité, croyaient et croient toujours au bien fait de cette introduction au point d'en voir sur la route de Gavarnie. Pourtant tout est prévu depuis 1998 pour servir de repas pour ce grand prédateur à partir des efforts réalisées par deux institutions sur lesquelles se reposent officiellement l'UICN et WWF pour leur politique de rewilding c'est à dire d'ensauvagement des territoires, notamment les Pyrénées qui doivent devenir le plus grand espace protégé ensauvagé d'Europe. . C'est tout simplement une destruction volontaire et programmé de la biodiversité et de la vie sociale et économique des vallées en dehors de "quelques espaces ludiques" autour des stations de montagne. D'autres archives (archives nationales) sont en cours de dépouillement et réservent de belles surprises pour tous les massifs, y compris le Massif Central qui n'était pas prévu dans le plan mais qui fait l'objet "d'un débordement mal contrôlé".
Le 13 janvier 2016, les pouvoirs publics, sous la responsabilité du Ministère de l'Ecologie, avaient élaboré un "projet de Plan loup 2018-2022" que j'avais diffusé largement sur les réseaux sociaux et sur mon réseau d'adresses. Les institutionnels, et notamment la FNSEA, avaient conclu à un faux (communiqué de presse disparu du site) après avoir interrogé le Ministère de l'écologie. Il était évident que ce n'était pas le ministère qui allait dire la vérité sur ce qui attendait les éleveurs. Si le vocabulaire a été modifié entre 2016 et 2017, il n'en n'est pas moins vrai que les objectifs restent bien ceux présentés dans le document du 13 janvier 2016. Tout le monde avait donc était prévenu pour agir. Personne n'a bougé en partant du principe que c'était un faux. Aujourd'hui, s'il y a encore des naïfs...... Et il en reste... pas tout à fait, notamment dans la région PACA où, parait-il, selon des responsables d'associations, il est opportun de conserver des loups pour justifier des aides comme les bergers, les clôtures et les chiens. Dont acte. A chacun d'apprécier.

- En savoir plus.... quelques éléments qui auraient dû alerter les syndicats et associations depuis longtemps:

Document d'archives d'avril 1998 élaboré dans le cadre de LIFE Nature de 1996 - Le rapport complet est en cours de mise en page

Voici la proposition du plan loup en PDF. Ce ne sont que des propositions en négociation. Mais, en résumé, c'est plus de loups (avec pour objectif 500), un plan qui favorise les contrôles des éleveurs, le risque de perdre des aides PAC, un zonage de la France c'est à dire des zones à loups. ... et des zones à limiter les loups, de l'argent pour les études, formation et contrôle, et des élevages de chiens partout. .... Et pourtant, Laurent Garde explique que les loups s'adaptent aux moyens de protection

J'ai été aux archives nationales voir de nombreux documents. Nous pouvons remarquer que rien n'a changé depuis 20 ans... La proposition du plan loup actuel veut aussi remettre du gibier pour les loups? Comme le montre le document ci-dessus la méthode avait déjà été utilisée en 1998...MAIS RIEN N'A CHANGE (toujours de la prédation) La deuxième photo montre la carte du projet de présence géographique des loups en France écrit en 1998. Eh bien, c'était au stade projet. Le zonage en projet actuel respecte à la lettre le plan prévu de 1998 ! C'est grave de voir tout cela ! Bon, comme je l'ai déjà dit, vivement la publication des analyses génétique...Cela, ils ne l'avaient pas prévu! (La date prévue pour la sortie des documents sera bientôt diffusée)

Auteur : Bruno Lecomte le 10 novembre 2017