Nombre de Meutes de Loups en France

Vous êtes ici : Accueil > Faune-Pyrenees > Loups > Europe > France > Plan-Loup-2018-2023 > 2017-11-00-Loups-Nombre-meutes
Comment prendre les français pour des imbéciles

Il est bien connu que le fonctionnaire est un travailleurs improductifs, indispensables au fonctionnement des institutions.
Mais encore faut-il qu'il serve à quelque chose, qu'il fasse son travail correctement et qu'il ne passe pas
son temps à consommer l'argent du contribuable.

Lorsqu'il s'agit d'environnement et plus spécialement des grands prédateurs ours, loups et lynx, il y a toujours autant d'argent aussi bien pour la multiplication des fonctionnaires inutiles que pour les associations dites "de protection de la nature". Contrairement aux paysans qui ont travaillé toute sa vie 7jiours sur 7 et bien plus de 35h par semaines, il ne touche 650 euros de retraite. Voici quelques exemples de foutage de gueule qui nous est fourni par l'ONCFS et les DREAL Auvergne-Rhône-Alpes.

Ce document a été remis en novembre 2017 à l'occasion d'un GNL. Il s'agit d'un document ONCFS de 2013 dont les derniers chiffres sont de 2009. Voilà qui en dit long sur la volonté de travailler sur des chiffres réalistes auxquels nous pouvons faire confiance.

Nous sommes toujours en novembre 2017 et voici une carte des bilans des dommages du loup arrêté au 15 août 2015. Heureusement qu'il existe d'autres documents annuels et un ministre qui se lâche en parlant de 12 000 victimes en 2016. Chiffre qui, apparemment, sera largement dépassé en 2017. Mais ce sera bien sûr la faute aux éleveurs..... Et aux chiens errants.... sans doute des loups hybrides dont on ne veut pas parler. Bien entendu, il y a beaucoup plus de meutes (quand une louve est pleine c'est qu'il y a un mâle pas très loin) sur beaucoup plus de départements. Mais surtout ne rien dire pour ne pas faire peur à la population.....

Et pour en arriver là, il faut toute cette usine à gaz d'individus de l'employé de base de l'ONCFS jusqu'à l'union européenne. Et tout ce petit monde souhaite qu'il y ait de plus en plus de loups pour justifier des emplois pas trop pénibles et bien rémunéré comparés aux paysans. Avec ce genre d'organisation, ce n'est pas demain que nous aurons moins de loups et moins d'impôts.

Et comme le paysan est un être insensible devant la mort de ses bêtes et de ses chiens de protection, qu'il est mal éduqué, sans culture personnelle et sans capacité de réflexion pour son avenir, toute l'usine à gaz de personnel inutile s'amuse à faire des bandes dessinées pour apprendre aux enfants. L’être supérieur devant l'inférieur, celui qui sait et qui doit imposer....

Tout ceci est la preuve que les fonctionnaires ne connaissent rien au dossier loup en s'imaginant être les plus intelligents. Désolé, mais le paysan va à la même école de la République que tout le monde depuis Jules Ferry. Beaucoup font des études parfois jusqu'à des licences et des titres d'ingénieurs. D'autres sont des secrétaires trilingues..... Ils savent lire et écrire mais surtout ils vivent avec la nature toute l'année. Ils savent observer et savent mieux que n'importe quel fonctionnaire comment se comporte le loup. Et puis, l'histoire existe, ils la connaissent. Il gère leur milieu depuis des millénaire et en ont fait des espaces dit "remarquables". C'est pour cette raison que tant de gens s'accaparent ce qu'ils ont construit sous la forme d'aires protégées qui ne protègent rien. Ils ont su faire ils peuvent encore faire à la condition de ne pas passer par certaines écoles de bergers peu recommandables notamment dans la région PACA. Alors, messieurs les fonctionnaires, laissez-les faire comme ils ont toujours fait; De toute manière, au final, vous perdrez. Ils sont chez eux et vous, vous êtes chez les autres sans connaître la maison. Vous ne gagnerez jamais et vous ne connaîtrez jamais le nombre de meutes. Vous êtes allé trop loin.

Louis Dollo, le 7 décembre 2017