Prélèvement d'un loup en Savoie

Vous êtes ici : Accueil > Faune-Pyrenees > Loups > Europe > France > Prelevements-Defense-Protection > 2014-Tirs > 2014-05-15-Prelevement-un-loup-Savoie

Selon une information diffusée par le Technicien Chasse et Faune Sauvage de la Direction Départementale des Territoires de la Drôme Service eau, forêt et espaces naturels (SEFEN) - pôle espaces naturels - de Valence dans la Drôme, un loup a été abattu sur la commune de Saint-André en Savoie au lieu dit «Les Champs» matin, jeudi 15 mai 2014, à 00 heures 20.

L’animal a été prélevé dans le cadre d'un arrêté préfectoral autorisant un éleveur à des tirs de défense en vue de la protection de son troupeau contre la prédation du loup. Conformément à cet arrêté, un lieutenant de louveterie effectuait pour la troisième fois une surveillance près du troupeau regroupé dans un parc de nuit situé à proximité immédiate d’habitations.

L'éleveur venait de subir une attaque sur son troupeau la nuit précédente.

Le lieutenant de louveterie (désigné comme tireur sur l’arrêté) a observé une première fois et furtivement l’animal le mercredi 14 mai au soir vers 21 heures. Avec la personne l’accompagnant pour éclairer à l’aide d’un phare portatif, il observe une seconde fois l’animal vers 22 heures 30 sans pouvoir réussir à le tirer. A 00 heures 20, alors qu’ils sont dans leur véhicule stationné en bordure du parc, ils observent une troisième fois cet animal. Le tir est rapide est touche l’animal au thorax. L’animal s’écroule quasi sur place.

Le SD de l'ONCFS 73 a été avisé du tir à 00 heures 35. A 01 heures 20, un agent a rejoint le lieutenant de louveterie sur les lieux. Un agent constate la présence du cadavre frais de l’animal à l’intérieur du parc de nuit électrifié où sont regroupés des moutons.

L’animal a été tiré à une distance d’environ 30- 35 mètres. Il s’agit d’un loup mâle adulte présentant un impact de projectile ayant traversé le thorax ( entrée par le flanc gauche ). Les traces de sang relevées confirment que l’animal a bien été abattu sur place.

Le registre, tenu à jour, a été contrôlé par l’agent.

D’après les éléments recueillis sur place, cet animal aurait été observé à de très nombreuses reprises sur cette commune depuis le mois de janvier.

Le cadavre a immédiatement été pris en charge par l’agent ONCFS pour être déposé au Laboratoire départemental d’analyses vétérinaires de la Savoie.

Source: Mail de la DDT 26