Mortalité des ours et survie des jeunes oursons en 2014

 

 

Deux ours ont été retrouvés morts en 2014


Le 09 juin 2014, lors d’une prospection pédestre effectuée sur la commune de Melles en Haute-Garonne, un membre du Réseau Ours Brun (ROB) détecte à distance (vallon opposé) ce qui lui semble être un cadavre d’ours. Il en informe instantanément l’équipe ours de l’ONCFS qui se rend sur place le lendemain. Le 10 juin, l’équipe confirme la présence de la dépouille d’un ours adulte, il s’agit l’ours Balou, mâle de 11 ans réintroduit en 2006 (cf Flash info n°2 du 10 juin 2014 en annexe n°4 b). Si l’hypothèse de la mort par fulguration indirecte a été avancée au vu des éléments relevés sur le terrain, elle n’a pas pu être vérifiée ni exclue par l’autopsie. La chute mortelle envisagée en premier temps a quant à elle pu être écartée tout comme l’hypothèse d’une mort par arme à feu ou par empoisonnement.

 

Après 7 mois de captivité dans un parc aménagé et isolé afin d’être relâchée ultérieurement en nature, l’oursonne Auberta est retrouvée morte dans son enclos. L’autopsie effectuée à l'Université Autonome de Barcelone, conclut que la mort est due à des complications accidentelles consécutives à l’opération chirurgicale pour l’implantation d’un émetteur, occasionnées probablement par sa pratique habituelle à grimper dans les arbres. La cicatrice se serait alors ouverte, causant des dommages irréversibles qui ont provoqué la mort rapide de l’oursonne (cf Flash info n°5 du 28 novembre 2014 en annexe n°4 e).

 

Soulane et Noisette, 2 ourses non détectées en 2013, n’ont toujours pas été repérées en 2014. Au terme de cette seconde année d’absence de donnée, Soulane est considérée comme disparue. Pour Noisette, il est préférable d’attendre une année supplémentaire pour statuer sur son sort. En effet, une ourse (autre que Hvala) accompagnée de 2 jeunes de 1,5 an a été observée le 09 avril 2014 dans le Val d’Aran (voir ci-dessous). Hormis Hvala, Noisette était la seule femelle susceptible d’avoir des oursons en 2013 dans ce secteur.
...//....
En 2014, cette technique a permis de constater qu’une femelle suitée de deux oursons n’avait pas été détectée en 2013. En effet, le 9 avril 2014 entre 08h00 et 09h00, une ourse sans marque auriculaire et suitée de 2 jeunes de 1,5 an est observée et filmée par nos homologues espagnols dans le Val d’Aran. A 18h34, alors que ces 3 ours semblent être restés toute la journée dans le même bosquet, Gaïa, fille de Hvala née en 2013 est filmée seule par une caméra automatique sur la commune de Melles (31) à 8 kms à vol d’oiseau.

 

Pour ce qui concerne la survie des jeunes, les différents éléments relevés sur le terrain permettent d’affirmer que les 4 jeunes nés en 2013 ont été repérés vivants en 2014.

 

Technique - Mise en relation avec les manifestations simultanées :
Cette technique d’analyse s’adapte bien soit aux zones à faible densité, soit à l’identification d’individus particuliers comme les femelles suitées. Concrètement, dans cette zone, on tente de mettre en évidence les indices supposés d’une même date (dans certains cas jusqu’à 2-3 jours d’écart en fonction de la distance) et géographiquement éloignés (plus de 12 kms d’écart en 24 heures minimum) ce qui traduirait la présence d’individus différents.

Source : Extrait du rapport de l'ONCFS 2014 sur le suivi des ours dans les Pyrénées

Haut de page