Le Monde
des
Pyrénées

Cols, ports et passages des Pyrénées

Vous êtes ici : Accueil > Montagne > Cols-Passages-Ports >
Contrairement à ce que certains tentent de faire croire, les Pyrénées n'ont jamais été une chaîne de montagne sauvage. Les Pyrénées sont un espace qui a été occupé par l'homme il y a 6 à 7 000 ans pour y entretenir une activité humaine, parfois très intense, nécessitant des déplacements et des échanges d'une vallée à l'autre.
Les cols, parfois appelés ports et les divers passages ont accumulés une histoire : politique, économique, pastorale, etc... et ont été les témoins d'échanges, de conflits, de plaisirs, etc... En fait tout ce qui fait l'histoire, le passé et encore le présent des hommes et de leur pays.
Ces cols et ces passages ne sont pas là que pour la randonnée. Ils ont d'autres fonctions, notamment pastorales. C'est ce que nous pouvons découvrir en les étudiants.
Qu'ils soient routiers ou pédestres, tous les cols et passages des Pyrénées ont une histoire. Les routes ne sont que la reprise des chemins pastoraux et d'itinéraires d'échanges, témoins d'une activité humaine vielle de plusieurs millénaires. La montagne pyrénéenne n'a jamais été sauvage. Elle a été humanisée par les bergers depuis fort longtemps. Aujourd'hui, nous sommes les usagers de ce que nos ancêtres nous ont laissé. Ces itinéraires sont le fruit de leurs découvertes et de leur travail. Beaucoup de paysages n'ont pas changé grâce à ce travail de l'homme et des bêtes.
Sur les routes des cols pyrénéens, l'automobiliste rencontrera des vaches, des moutons, des chevaux... Ce sont eux qui entretiennent les paysages qui attirent et sont admirés par les visiteurs. Respectez ces animaux en liberté. Ils sont chez eux.

- Les cols et passages des diverses régions des Pyrénées

- Bibliographie

Quelques définitions

Les types de passages pyrénéens

Lorsqu'on nous apprend la géographie à l'école, il nous est dit que les cols des Pyrénées s'appellent des "Ports". Nous sommes bien loin de cette idée reçue.

- La toponymie

Bien souvent, les passages qui ont un nom ontégalement une histoire, une explication. Néanmoins il faut éviter de vouloir toujours donner à tout prix une explication à tout. Il faut simplement retenir que dans les Pyrénées centrales, les Pyrénées où l'on parle l'occitan-gascon sous ses diverses formes, béarnais, bigourdan, commingeois, couseranais, tous ces noms indiqués ci-dessus évoquent un passage autant pour les hommes que pour les animaux. Achaque fois qu'il y a un nom de donné à ce passage, il y a une histoire.
Mais nous trouverons toujours des passages anonymes, connus de peu de monde ou ayant un caractère presque intime. Nous trouverons aussi de nouveaux lieux de passage pour le tourisme et les activités de loisirs tel que le ski.