Lourdes - Torreciudad en famille avec des ânes

Logo Facebook
Vous êtes ici: Accueil > Sports-Pyrenees > Randonnee > Anes-Chevaux-Lamas > Rando-anes-Lourdes-Parzan

Partis de Lourdes en famille avec 4 ânes ils avaient pour objectif de rejoindre le sanctuaire espagnol de Torreciudad au sud d'Ainsa en Aragon (Espagne). Malheureusement, les problèmes de chemin dans la vallée de la Cinca et la circulation sur la route du teunnel Bielsa - Aragnouet les feront arrêter la randonnée à Parzan. Ils auront quand même traversé les Pyrénées en 14 jours dont un jour de repos en vallée d'Aure.

Dans la rue à Arrens: rencontre insolite

Une véritable aventure familiale. Frédérique, la maman, n'avait jamais campé, s'est adaptée au camping sauvage et inconfortable. Les quatre enfants suivent sans problème y compris le petit de 2 ans sur le dos d'un âne et parfois de la maman et Béata, la nounou polonaise des enfants et Philippine, l'amie de l'aînée des enfants (15 ans).

Partout où ils passent, c'est la curiosité. Certains villages n'ont pas vu passer d'ânes depuis plusieurs décennies alors que par le passé c'était un moyen de transport traditionnel.

Un début facile et relativement court entre Lourdes et Aspin pour la mise en jambe. Le mauvais temps interdira le passage par le Pra deth Rey. Il faudra donc contourner le Pibeste pour parvenir à Bernicaze

Depuis Bernicaze, ils ont rejoint Arrens dans le Val d'Azun, puis Estaing pour aller coucher à la cabane du Barbat, passer le col d'Ilhéou où les enfants ont pu découvrir les vautours à proximité du lac, Un passage de col assez frais pour un mois d'août, mais tout se passe bien et même très bien.

    Passage à gué pour les ânes, à Ilhéou.
    La descente du col d'Ilhéou

Cauterets et son marché, le col de Riou, la cabane de Conques avec Rémi le berger basque, les villages de Grust, Sazost pour passer la nuit au gîte d'étape des Cascades à Luz

    Un arrêt à une fontaine à Grust
    Tout va très bien....
    La traversée de Grust

La montée au col de Barèges, la descente au Gourguet pour aller bivouaquer au-dessus du lac de l'Oule.

Le lendemain, la montée au col du Pourtet ne fut pas évidente. Le GR 10 passe par un endroit pentu qui nécessite quelques précautions avec les ânes alors qu'à pied ce n'est qu'une formalité. La descente sur Vielle-Aure est également très pentue et pas toujours très adaptée avec un âne et un enfant dessus. Le trajet se terminera sur la route pour arriver à Vignec et une journée de repos.

Arrêt à la fontaine de Sers

Il faut repartir après un ravitaillement à Luz et remonter la vallée du Bastan (la Batsus), Viey, le chemin des facteurs, Sers, Saint Justin, Barèges, la Gaubie... et le Pountou pour la nuit après un bel orage de grêle.

La montée de la vallée d'Ayguecluse devait être un parcours facile mais les ânes n'aiment pas sentir l'eau sous leurs pieds dans les quelques éboulis que traverse le chemin. La cabane et le passage du ruisseau furent les véritables difficultés.

Départ de Vignec par le GR 105 pour rejoindre la route de Tramezaygues et remonter sur Frédancon et le Rioumajou pour la nuit.

Le lendemain, poursuite de la montée pour atteindre le Port d'Oudizetou et descendre par la piste sur Parzan. Difficultés inattendues pour les ânes à la montée. Le chemin qui, par le passé, voyait passer des caravanes d'ânes et de mulets n'est manifestement plus adapté. Il faudra débâter sur quelques mètres pour passer en sécurité.

La traversée de Sers

Long voyage pour les hommes et pour les ânes de Jean-Pierre Pommiès qui n'avaient pas beaucoup circulé en dehors du col du Soulor où ils promènent les touristes.

Belle expérience de traversée en famille malheureusement achevée quatre jours trop tôt. Bravo! Il fallait le faire.

Texte et Photos: Louis Dollo

- Autres informations