La coordination ADDIP : "Nous ne céderons jamais"

 

Share

Préfecture des Pyrénées-Atlantiques

Les éleveurs des Pyrénées et d’une manière générale les acteurs des territoires de montagne ne cèdent pas face au projet de l’Etat de faire des montagnes pyrénéennes un espace sauvage avec des bêtes sauvages comme l’ours. Ils sont particulièrement déterminés à s’opposer à un projet de vie et de développement qu’ils n’ont pas choisi. Pour eux, la vraie question est : quel développement pour nos territoires ?

Nous ne céderons pas


Face à la « pseudo-consultation » lancée par l’Etat en préalable à l’introduction d’une ourse en Béarn en 2011,  l’ensemble de la chaîne des Pyrénées s’est mobilisé. Les courriers de refus contre toute nouvelle introduction affluent  auprès des associations qui centralisent la protestation pyrénéenne.

Des délégations viendront de chaque vallée, d’un bout à l’autre de la  chaîne,
les remettre en mains propres le vendredi 4 février à 11h30
au Préfet des Pyrénées Atlantiques, à Pau.

Ce premier rendez-vous sera le tour de chauffe d’autres mouvements de contestation. Leur ampleur dépendra de la capacité de l’Etat à mettre fin à ce simulacre d’écologie qui n’obtiendra jamais l’acceptation sociale des Pyrénéens. Face aux mensonges  répétés de certaines associations, rappelons que :

  1. L’ours brun autochtone a définitivement disparu des Pyrénées. Aucun texte européen n’oblige la France à introduire des ours.
  2. L'argent de l'Etat pour le développement des Pyrénées doit être mis ailleurs que dans de coûteux programmes d'installation de prédateurs.
  3. L’ensemble des forces vives de ce massif et le peuple des Pyrénées  défendent des Pyrénées vivantes, dynamiques, des activités pastorales, économiques et de loisirs, une qualité de vie et un environnement exceptionnels, des services publics, et non pas une « frontière sauvage » vide d’habitants, plagiée sur les parcs nationaux américains.

Les Pyrénées ne sont ni Disneyland, ni Yellowstone.
C’est notre pays et notre avenir que nous avons à défendre.
Nous ne laisserons personne nous déposséder de la gestion de nos territoires.

Premier rendez vous de la contestation pyrénéenne
vendredi 4 février à partir de 11h30 devant la préfecture de Pau.

Archives : vidéo (source TF1) : les élus et représentants des Pyrénées lors de la manifestation de Tarbes, en février 2010. Mme Durrieu, Pte Conseil Gal Pyrénées Atlantiques ; M. Bonrepaux, Pdt Conseil Gal de l’Ariège ; M. Nayrou, Pdt de l’Association Nationale des Elus de la Montagne ; des dizaines de maires des communes Pyrénéennes, de députés et sénateurs du massif ; M. Berdou, Pdt Parc National des Pyrénées ; M. Maïtia, Pdt Comité de Massif des Pyrénées, M. Carballido, vice-pdt Conseil Régional Midi-Pyrénées, M. Anxolabere, Pdt Association Chambre d’Agriculture des Pyrénées, M. Piquemal, Pdt Comité Dép. du tourisme 09, les fédérations de pêche et  de chasse, les asso. d’usagers de la montagne …

Communiqué du 1er février 2001 de l' ADDIP Association pour le Développement Durable de l'Identité des Pyrénées Coordination des associations pyrénéennes aspap09, adip31, aspp65, ftem64

Contacts :
Addip : Philippe Lacube 06.72.43.85.02  Bruno Besche-Commenge 06.72.22.85.54
aspap09 : Gérard Dubuc 06.10.60.34.26
adip31 Béatrice Soltero 06.19.65.17.47 –
aspp65 : Marie-Lise Broueilh 06.30.36.97.52
ftem64 : Philippe Lahourcade:06.30.07.47.90.
www.aspp65.comwww.aspap.infowww.pyrenees-pireneus.com

 

Le Suivi de l'introduction d'une ourse en Béarn au printemps 2011

Haut de page


Le Grand Charnier
   

Le Monde des Pyrénées
Ours dans les Pyrénées
ADDIP
Introduction d'une ourse en Béarn