Groupe National Loup du 19 décembre 2012 : Réaction d’Yves Derbez de l’association Eleveurs et Montagnes

 

Réuni à Lyon le 19 décembre 2012, il s’agissait essentiellement d’une réunion technique en vue de préparer le plan national loups qui devrait être validé par le groupe National Loups à Paris le 5 février prochain.

Selon Yves Derbez, Président de l’association Eleveurs et Montagnes, le dialogue est établi et des avancées semblent avoir été réalisées y compris avec les associations environnementalistes. Tant mieux. Mais rien n’est gagné. Ces associations ont toujours fait preuve d’un comportement lobbyiste par des manœuvres souvent déloyales à l’égard des partenaires. Il leur reste à prouver qu’elles ont changé et qu’elles n’engageront pas des procédures diverses qui réduiraient à zéro les efforts entrepris. Comme Yve Derbez le précise : "Nous restons très vigilant"

 


Groupe national loup : des avancées

Yves Derbez, président d'E&M, participait ce mercredi 19 décembre à une réunion du Groupe National Loup (GNL) à Lyon. A l'issue de cette réunion, il s'est montré satisfait mais tient à rester vigilant en attendant la publication du nouveau Plan loup. Il salue les avancées et l'amorce d'un dialogue nouveau avec l'ensemble des participants présents au GNL sur des questions qui n'avaient encore jamais été abordées. « Les ministères ont pris conscience des problèmes économiques et sociaux auxquels nous sommes confrontés et nous avons l'impression que les associations écologistes l'ont compris aussi. L'important, c'est qu'on arrive à communiquer. Pour notre part, notre profession reste très unie et parle d'une même voix, ce qui est aussi très positif. C'est pourquoi, nous avons des raisons d'espérer. »

Stopper la prolifération des loups

Les éleveurs ont à nouveau réclamé de stopper la prolifération des loups. « La nouvelle méthode de comptage mis au point par Olof Liberg, l'expert suédois, va modifier le nombre de loups à prélever et probablement augmenter les prélèvements, poursuit Yves Derbez. Les tirs de défense accordés aux éleveurs menacés par des loups sont maintenus. Une cellule spéciale d'intervention de proximité va être mise en place en cas de danger pour un troupeau. Elle sera composée de représentants de l'ONCFS, de louvetiers, de chasseurs et d'éleveurs volontaires. Elle sera activée sur décision préfectorale dans les zones de présence permanente du loup où des attaques auront été prises en compte durant l'année en cours ou pendant l'année précédente. Ces mesures semblent signifier que nous avons une augmentation de la densité du dispositif, ce qui constituerait une véritable avancée. Cependant, nous restons très vigilant jusqu'à ce qu'elles soient effectives. »

Se défendre dans les parcs nationaux

Autre sujet abordé pour la première fois en GNL, la question des parcs nationaux et de la possibilité de se défendre sur ces territoires particuliers. « Le seul fait d'évoquer cette question est un progrès », s'est félicité Yves Derbez. La trame du futur plan loup sera prête pour la fin du mois de janvier et sera débattue au GNL lors de sa prochaine réunion, prévue le 5 février 2013, à Paris. Yves Derbez a déploré l'absence de la ministre de l'écologie et celle de Christophe Castaner, député des A.H.P, et il espère qu'ils assisteront à la prochaine réunion.

Source : Communiqué d'Eleveurs et Montagnes du 19 décembre 2012

 


Le Grand Charnier

Accueil du Monde des Pyrénées
Loup dans les Alpes
Groupe National loups