Grenelle de l'environnement, c'est bidon

Logo Facebook
Vous êtes ici : Accueil > Environnement-Pyrenees > France > Grenelle > Grenelle-Bidon

L'organisation des consultations régionales du "renelle de l'Environnement" prennent parfois des allures curieuses quant à la transparence des débats.
Et pourtant, pour faire bonne impression, il y a une personne, qui dit avoir fait un rapport sur "la transparence des consultations régionales et du forum Internet du Grenelle Environnement". Avec ce genre de méthode, nous pouvons déjà dire, dans les Pyrénées, que pour l'ours tout est possible y compris une importation d'une quinzaine dans les mois qui viennent. Comment peut-on faire confiance?

C'est ainsi que pour les Alpes du Nord (4 départements) il fallait être invité et les structures syndicales et associatives ne disposaient que d'un nombre limité de participants. C'est ainsi que le FNSEA qui a une structure par département (4) ne disposait que de 5 places pour 6 ateliers. Voilà une vision du dialogue et de la communication quelque peu restrictive.

Pour l'Aquitaine, la décentralisation était au rendez-vous. La concertation se faisait à Périgueux... bien au nord de la région, bien loin des basques et des béarnais... avec des moyens de communications tout à fait à l'ordre du jour pour produire le plus possible de CO2. On aurait voulu se fiche de la figure des écologistes que l'on n'aurait pas mieux fait.

Pour Midi-Pyrénées, c'était l'inverse. Le Préfet de région ne voulait surtout pas de production de CO2 puisqu'il n'avait tout simplement pas envisagé de concertation. C'est une habitude chez ce personnage et pour cette fonction. Il a déjà fait le coup pour l'ours, il continue donc sur les mêmes principes avec, cette fois, une amélioration dans les motivations. "Je ne pensais pas que ça puisse intéresser" dit-il. Voilà au moins un préfet qui pense pour toute une région!
Ce serait parfait s'il pensait intelligemment. Mais il est bien connu que "lorsqu'un fonctionnaire pense la république est en danger". Les protestations furent telles que la consultation a pu avoir lieu le 22 octobre, après toutes les autres, et 48 heures avant la remise définitive des rapports. Il est quand même difficile d'imaginer que les apports des consultations d'Auch soient intégrés au rapport final. Seuls les naïfs peuvent y croire.

Le clou de l'affaire est quand même Madame Bettina LAVILLE qui remet son rapport sur "la transparence des consultations régionales et du forum Internet du Grenelle Environnement" le 23 octobre à 17 heures. Lorsqu'on sait que :

Tout ceci laisse présager d'une grande mascarade sans même parler du captage du dialogue et des échanges par quelques associations nationales qui se partagent 5% du budget du Ministère et 48% de celui de la Direction de la nature et des paysages (Cf. rapport de l'inspection des finances de 2003)

- Communiqué de presse du Ministère de l'écologie du 23 octobre 2007

Ministère de l'Ecologie, du Développement et de l'Aménagement durables
Cabinet du ministre d'Etat
Paris, le 23 octobre 2007
INVITATION PRESSE
Jean-Louis Borloo, Ministre d'état, Ministre de l'écologie, du Développement et de l'Aménagement durables, et Nathalie Koscieusko-Morizet, secrétaire d'état chargée de l'écologie,
reçoivent Madame Bettina Laville pour la remise de son rapport sur "la transparence des consultations régionales et du forum Internet du Grenelle Environnement"
ce mardi 23 octobre à 17 h 00
Ministère de l'écologie, du Développement et de l'Aménagement durables
246 boulevard Saint-Germain - 75007 Paris
Les médias intéressés sont priés de se faire accréditer.