Commission européenne: Direction générale Environnement

Vous êtes ici : Accueil > Environnement-Pyrenees > Institutions-Commissions > Union-Europeenne >

La Direction générale de l'environnement est l'une des plus de 40 directions générales et services qui composent la Commission européenne. Communément appelée la DG Environnement, l'objectif de la direction générale est de protéger, de préserver et d'améliorer l'environnement pour les générations présentes et futures. Pour ce faire, elle propose des politiques qui assurent un niveau élevé de protection de l'environnement dans l'Union européenne et qui préservent la qualité de vie des citoyens de l'UE.

La DG fait en sorte que les États membres appliquent correctement le droit communautaire de l'environnement. Ce faisant, elle enquête sur les plaintes formulées par les citoyens et les organisations non gouvernementales et peut engager une action en justice si elle estime que le droit communautaire a été violé. Dans certains cas, la DG Environnement représente l'Union européenne en matière d'environnement lors de réunions internationales telles que la Convention des Nations Unies sur la biodiversité.

La DG finance également des projets qui contribuent à la protection de l'environnement dans l'UE. Depuis 1992, quelque 2600 projets ont reçu un certain financement de LIFE, instrument financier de l'UE pour l'environnement.

Chaque année, la Direction générale rend publiques ses priorités pour l'année à venir et publie également un rapport annuel sur les initiatives stratégiques de l'année précédente.

Plateforme européenne sur la coexistence entre les populations et les grands carnivores
Groupe de tarvail Grands Carnivores

- Amélioration de la gestion de l'environnement à la Commission européenne

Depuis 2002, la DG Environnement et quatre autres services de la Commission (OIB, DG RH, DIGIT et SG) ont pris part à un projet pilote visant à améliorer la performance environnementale de la Commission à travers la mise en œuvre d'un système de gestion de l'environnement en conformité avec le règlement EMAS. De 2002 à 2008, l'électricité et la consommation d'eau ont diminué respectivement de 14 et 22 %. Les émissions de CO2 ont également diminué (7%) et donc la quantité de déchets produits (11%). À la mi-2008, près de la moitié du personnel de la Commission utilisait les transports en commun tels que les bus, tramways, métro ou le train. Suite aux résultats positifs de cette phase pilote, il a été décidé d'étendre le système EMAS à l'ensemble de la Commission, à partir de Janvier 2010.

Documents

Source