Christophe Castaner, député, Président du Groupe National loup, se positionne sur les loups hybrides

 

A l’initiative de l’association Eleveurs et Montagnes, les éleveurs s'invitent au congrès de l'association des maires des Alpes de Haute-Provence à Peipin. Ils sont venus avec leurs sonnailles se faire entendre : "La situation est intenable", indique Philippe Julien dont 19 bêtes ont été tuées lors d'une attaque dans la nuit de mercredi à jeudi. La convention de Berne vient d'être étendue au loup hybride, c'est la mort du pastoralisme si la France signe ce texte", martèle l'éleveur Yves Derbez.

De son côté, le député-maire de Forcalquier et Président du Groupe National Loup, Christophe Castaner, prend position face aux éleveurs :

"Sur la question du loup hybride, dont on a parlé, moi je voudrais d’abord tenter de rassurer mais tout en assurant que si cette décision était confirmé elle peut être considérée légitimement, par ceux qui sont dans la salle, comme une provocation. Mais la question du loup hybride, quelque part, on semble la découvrir. Laurent Garde, qu’on connait bien ici, du CERPAM, qui est un des spécialistes du sujet, dès 1994 disait : "le loup qui est présent en France qui venait d’Italie, est déjà un loup hybride" (1).

"Donc très clairement, ce que je sais, Stéphane Le Foll l’a confirmé aux manifestants qui étaient jeudi dernier à Paris, la France s’opposera à l’intégration du loup hybride sur ce sujet, la France s’y opposera, mais de toute façon aujourd’hui, quand Madame le Préfet quand vous prenez des arrêtés de prélèvement de loup, de toute façon aujourd’hui on ne fait pas la différence entre un loup hybride ou un loup et donc il nous faut prélever, en d’autres termes tuer, mais comme on fait quand même dans le politiquement correct on dit prélever, il nous faudra tuer plus de loups et faire en sorte que les choses changes. Nous avons prélevé 4 loups en 5 ans jusqu’en 2012 (2). Cette année nous en avons prélevé 13 (3). La Ministre, et allez vois... tapez loup et Ségolène Royal vous verrez le flot d’insultes qu’elle reçoit, la Ministre assume aujourd’hui que nous puissions prélever 36 loups cette année. Mais je ne suis même pas sûr que ça suffise. La progression du loup est en moyenne de 19% en France et très clairement il nous faudra revoir ce chiffre et faire en sorte que le Plan National Loup monte en puissance et pas seulement dans les principes, parce que je crois que le gouvernement a changé de regard sur la question du loup dans les principes, mais dans l’efficacité parce que, très clairement aujourd’hui, nous avons un problème d’efficacité".


Alpes : le loup hybride s'invite à l'assemblée... par LaProvence

(1) - Il s'agit en fait d'un rapport de Laurent Garde de 1996 dont nous reproduisont le chapitre concerné. Il y indiqué : "Les données généralement admises en Europe sont issues de BOITANI (1983 in DELIBES 1990 ; et 1992) : on compterait en Italie 600 000 chiens errants et 80 000 chiens ensauvagés". Ce qui ne fait que renforcer les propos de Christophe Castaner.

(2) - Le chiffre n'est pas tout à fait exact. Mais le compte n'y a jamais été. Il faudrait déjà rattraper le retard accumulé dans les prélévements, ce qui représente une centaine de loups parfaitement justifiée. En savoir plus....

(3) - 13 loups prélevés sur 24 à 36... Il y a encore une grande marge....

Observation

Les protégonistes du conservationisme écologique du loup avait tout prévu dans le "Plan d’action pour la conservation du loup en Europe (Canis Lupus)". Par contre, les divers "plan d’action national du loup" n'y font jamais allusion malgré tout ce qu'à) pu écrire Laurent Garde. Pourquoi ? Des complicités au sein des services de l'Etat pour cacher la vérité ? Comme pour les introductions de loups et d'ours entre 1990 et 1997 ? En savoir plus.....

Haut de page


Le Grand Charnier

Accueil du Monde des Pyrénées
La faune sauvage des Pyrénées
Le loup
Loups "hybrides"