L'ours en Espagne - Navarre

 

L'ours progresse sur tout le versant sud des Pyrénées. il ne connait pas les frontières. Et pourtant, les espagnols n'ont jamais été consultés. Acune concertation avec eux. Malgrès tout, la France s'est imposé. Comportement normal ?

La présence de l'ours dans ce secteur de l'ouest des Pyrénées se situe essentiellement entre les vallées de Roncal (Navarre), de Ansò, de Hecho et de Aragües (Aragon). Il a également été trouvé des indices jusque vers le gave d'Uztarroz à l'ouest (Navarre) ou encore dans la vallée de la Tena à l'est (Aragon). Longtemps, le vieil ours d'origine pyrénéenne Camille a été seul à se cantonner dans ce secteur.

Historique


Les vidéos
 


Le Grand Charnier

Accueil du Monde des Pyrénées
Ours dans les Pyrénées
Environnement des Pyrénées
L'ours en Europe
Ours en Espagne

 

 

Ou est la vérité ? ... dès le départ !


Le site web Carnivores-Rapaces.org dans sa mise à jour de septembre 2009 donne les présiciuons ci-dessous

"En 2003, Camille a fréquenté les vallées aragonaises occidentales de Hecho et de Ansò, la vallée navarraise de Roncal (où il a été photographié à l'automne, à deux reprises) ainsi que la zone frontalière française de Barétous et Sainte-Engrâce, à l'ouest du gave d'Aspe. Fin février 2004, une piste de Camille est d'abord trouvée en vallée d'Ansò, puis en vallée de Roncal (commune de Garde) fin mars. Au printemps 2004, des indices (pistes) de Camille sont reperés en vallée de Roncal (communes d'Isaba et de Garde), d'Ansò et probablement de Hecho. Lors de l'été qui suit, Camille a semble-t-il plutot fréquenté la partie occidentale de son domaine, notamment les communes de Garde et d'Urzainqui (Navarre). C'est ici qu'il a probablement hiverné. En effet, les premiers indices de l'année 2005 ont été relevés sur les communes de Garde et d'Urzainqui, en février-mars. Au printemps, des traces de Camille sont ensuite relevées en vallée d'Ansò (Aragon). Alors qu'il n'a pas été formellement identifié de l'été - pendant près de 5 mois (il est passé sur le versant français) - Camille est de nouveau photographié sur la commune d'Isaba (Navarre), le 11 octobre 2005. En 2006 et 2007, Camille aurait été toujours présent dans ces vallées espagnoles, entre Roncal et Hecho. Toutefois, depuis quelques années, son existence serait remise en cause. "Aspe Ouest" et Camille serait en fait le même ours."

"Camille : il s'agit d'un vieil ours mâle, au pelage clair, âgé de 20-25 ans (origine pyrénéenne)."

Remise en question :

"Depuis plusieurs années, l'existence de l'ours Camille est remise en question par de nombreux naturalistes. D'une part, cet ours n'a jamais été individualisé génétiquement ces dernières années, alors que c'est sans doute dans les Pyrénées occidentales que le plus de matériels génétiques est récolté, tant versant français qu'espagnol. D'autre part, son existence ne serait toujours avéré qu'à partir de localisations simultanées, toujours difficiles à interprêter tant un ours peut faire de très nombreux kilomètres en quelques heures. Ce sentiment a encore été accentué par le fait que l'ours "au cul pelé", observé et photographié en Espagne depuis 2006, a été clairement identifié : il s'agit d' "Aspe Ouest". Or, jusque là, il a toujours été présenté comme étant le vieil ours Camille.

"De toute évidence, la disparition de cet ours - dramatique puisqu'il n'y aurait alors plus qu'un seul ours d'origine autochtone dans les Pyrénées - ne serait pas surprenante compte tenu de son très viel âge (estimé à plus de 25 ans)."

Source : Carnivores-Rapaces.org de septembre 2009

Haut de page

Los pastores del Pirineo, objeto de estudio


La Universidad pública de Navarra inicia con una entidad francesa una investigación sobre los pastores del Pirineo. El proyecto consiste en reconstruir la historia sociocultural de los pastores del Pirineo sulentino.

El profesor del Departamento de Trabajo Social de la Universidad de Navarra, Kepa Fernández de Larrinoa Pablos, miembro del grupo de investigación en Antropología Social, ha iniciado un proyecto de investigación con la sociedad cultural Bortükariak.

El proyecto consiste en reconstruir la historia sociocultural de los pastores del Pirineo sulentino. Se trata de una investigación orientada a reconstruir el patrimonio cultural inmaterial ligado a los ecosistemas de montaña alpinos, y abarca asuntos como la trashumancia, la elaboración del queso y otros saberes locales vinculados a la gestión ganadera en dichos ecosistemas.

El pastor se retira con sus ovejas, es la hora del merecido descanso
Esta investigación tiene su origen en un proyecto que la sociedad cultural Bortükariak inició hace más de una década, que consistía en la rehabilitación de tres bordas de pastores abandonadas. Bortükariak contó para ello con fondos europeos de desarrollo rural dentro del programa LEADER.
En los próximos meses, la asociación Bortükariak tiene previsto restaurar otras tres bordas cerca de la frontera con Navarra, precisamnete junto a Otsagabia e Izaba, aunque en el lado francés.

Paralelamente a la reconstrucción del patrimonio cultural material representado en las bordas, la Universidad Pública de Navarra ha iniciado una investigación complementaria. Dicha investigación se dirige a recomponer los elementos del patrimonio cultural unido a la vida y a la historia social del pastoreo y a otras actividades humanas directamente relacionadas con los recursos naturales que ofrece la montaña.
El estudio no queda circunscrito al lado sulentino de la montaña, sino que compara los usos socioculturales característicos de cada lado de la muga, esto es, las vertientes sulentina y navarra.

En esta investigación participa también Roldán Jimeno Aranguren, profesor del Departamento de Derecho Público de la universidad de Navarra, quien estudia las peculiaridades jurídicas relacionadas con el uso agroganadero de los espacios de montaña transfronterizos.

Con objeto de formalizar este proyecto, dos miembros directivos del grupo Bortükariak de Maule han visitado recientemente la Universidad Pública de Navarra, donde fueron recibidos por la vicerrectora de Proyección Social y Cultural.

Autor: Chus Castillo - Nieves Ballarin
Source : Pirineos.com du 18 décembre 2007

Haut de page

Composition du noyau ouest (Béarn, Navarre et Aragon) à octobre 2009


Il n'y aurait plus que 2 ou 3ours mâles :

  • "Aspe Ouest" (adulte d'origine pyrénéenne), qui pourrait également être Camille (vieil adulte d'origine pyrénéenne)
  • Néré (adulte d'origine slovène de 12 ans)
  • Cannelito (adulte d'origine pyrénéo-slovène de 5 ans) qui pourrait être une femelle issue de Cannelle et qui aurait eu un ourson mâle en 2007 ou 2008. Elle aurait passé l'hiver 2008-2009 dans les Hautes-Pyrénées puis aurait disparue au printemps 2009

La situation est globalement confuse.

Louis Dollo, le 11 octobre 2009

Haut de page


Haut de page


Haut de page


Haut de page


Le Grand Charnier

Accueil du Monde des Pyrénées
Ours dans les Pyrénées
Environnement des Pyrénées
L'ours en Europe
Ours en Espagne