Un ours brun peut tuer : encore une preuve

 

Share

Contrairement aux affirmations des organisations écologistes, l’ours brun tue des humains y compris lorsqu’il a faim. Encore une preuve en Sibérie. Et les cas sont nombreux aussi bien en Russie qu’en Europe centrale. Pourquoi le nier ?

Un homme tué par un ours affamé en Sibérie


Un homme de 51 ans a été tué par un ours affamé venu chercher de la nourriture près d’un village en Sibérie, a indiqué vendredi la police locale dans un communiqué.

L’attaque s’est produite au moment où l’homme cueillait des baies dans la forêt près du village de Skripounovo, dans la région de Khanty-Mansiïsk (Sibérie occidentale), selon la même source.

Le corps de la victime a été retrouvé jeudi, ajoute le communiqué.

En juillet, l’antenne locale de l’Agence russe de surveillance écologique (Rosprirodnadzor) s’est alarmée d’un «afflux d’ours vers les localités» dans cette région, en rejetant la faute sur les habitants locaux qui donnent de plus en plus souvent de la nourriture à ces carnassiers.

«En raison de ces cas d’affouragement qui deviennent de plus en plus fréquents, les ours commencent à se comporter comme des pique-assiettes, s’adaptent à une vie à proximité de l’homme et à ses frais», a souligné l’antenne locale de Rosprirodnadzor dans un communiqué.

Au total, 17 cas d’apparition des ours près des localités habitées, ainsi que des autoroutes ont été signalés depuis début juin dans la région de Khanty-Mansiïsk, précise le communiqué.

«Il faut mettre fin à une conduite irresponsable» et cesser de nourrir les ours pour «éviter des situations désagréables», ajoute-t-il.

Environ 7.370 ours vivent actuellement dans la région de Khanty-Mansiïsk, selon un récent rapport du département local de l’environnement.

Source : AFP du 02/08/2013

 


Le Grand Charnier
   

Accueil du Monde des Pyrénées
Ours en Russie
Ours dans les Pyrénées
Environnement des Pyrénées
L'ours en Europe