Baptême de trois oursons dans les Pyrénées : réaction de Frédéric Nihous, Président de CPNT

 

La réaction de Frédéric Nihous, Président du mouvement politique "Chasse, Pêche, Nature et Traditions" (CPNT), le mouvement de la ruralité, ne s'est pas faite attendre. Il ne mêche pas ses mots à l'égard des écologistes en mal d'ours.

 


Trois prénoms pour une farce qui ne veut pas dire son nom !

 

N'y a-t-il rien de plus urgent et important à faire actuellement dans ce pays que de se triturer les méninges pour trouver des prénoms aux trois oursons des Pyrénées ?

La France est en guerre, contre les terroristes, contre le chômage, contre la crise économique et la déprise agricole. Les Français sont matraqués fiscalement, socialement et voient leurs conditions de vie se dégrader.

Les ruraux des Pyrénées se voient devenir les grands oubliés de la politique gouvernementale et voient s'éloigner les perspectives de développement et d'infrastructures.

Et quelques associations écologistes contemplatives, vivant aux crochets de l'Etat et sur le dos des contribuables, se congratulent pour avoir mené une consultation pour trois oursons à laquelle 20.000 personnes ont répondu... Sur 63 millions de Français (bonjour la mobilisation) !

On ne va plus pouvoir, avec la Loi Taubira, appeler "père" et "mère" les parents de chaque enfant mais "Dormez bien, tout va bien. On est sauvé : on a trouvé comment appeler les oursons" !

On n'est pas sorti des ronces...

Communiqué du 17 janvier 2013

Frédéric Nihous
Président de CPNT
Conseiller régional d'Aquitaine

 


Le Grand Charnier

Accueil du Monde des Pyrénées
Ours dans les Pyrénées
Environnement des Pyrénées
Bapteme des oursons, une mascarade