Fake: Un rapace s'attaque à un enfant au Canada

Logo Facebook
Vous êtes ici: Accueil > Faune-Pyrenees > rapaces > Aigles > Rapace-aigle-royal-attaque-enfant-Canada

Le Figaro.fr du 19 décembre 2012 reprend une vidéo mise en ligne le matin même sur YouTube. Quelle perspicacité!
Il s’agit, selon le flash diffusé d’un « aigle royal essayant de s'emparer d'un enfant sur le Mont-Royal à Montréal ». Fort heureusement, l’aigle ne parvient pas à conserver l’enfant dans ses serres et le laisse tomber. Mais est-ce vraiment un enfant ou un manequin? Est-ce un aigle royal ou un montage vidéo? Nous avons recherché ce qu'il en était exactement, tous les médias s'étant emparé du sujet y compris via les réseaux sociaux. Mais il y a tellement d'incohérences......

- Présentation des faits

Le Figaro.fr précise: «La BBC relatait en 2001 une histoire similaire. Un aigle s'était attaqué à un jeune enfant de 3 ans sur une plage du New Hampshire. L'oiseau avait finalement été capturé par les services de sécurité et remis à une clinique vétérinaire».

Mais comme toujours dans ces cas où le comportement de l’animal n’est pas conforme à la littérature développée dans les milieux écologistes, le doute s’installe quant à «l'authenticité de la vidéo québécoise». Si sur une liste de dialogue à majorité «écologiste» les meilleurs délires ont alimenté les échanges, d’autres internautes ont analysé le «film image par image». Il en résulte, toujours selon le Figaro.fr: «qu'il peut s'agir d'un montage, en raison d'incohérences visuelles autour d'une l'aile de l'oiseau et de son ombre».

Nous voilà donc sans solution. Quoique, n’étant pas spécialiste de l’image, nous pouvons également dire que ce sont les analyses d’images qui sont manipulées.

- Discussion autour de la vidéo

Sur une liste de discussion à orientation écologistes, S. dit en présentant le lien: «Regardez bien la vidéo, un court instant l'aigle emporte le bébé et le relâche quelques mètres plus loin».

C’était pour la présentation. Mais quelques instant plus tard, Dominique J. réagit: «A priori un jeune pygargue». Là, très fort. En si peu de temps être capable de faire cette distinction. Très expert! Impressionnant.

Puis d’autres observations suivent: «Je pense qu'il s'agit d'un rapace qui a appartenu certainement à un fauconnier ou autre car il me parait étonnant que ce genre d'oiseau (sauvage) s'approche autant de l'homme». A priori pas faux.... D'ailleurs cet interlocuteur avait tout lu et s'amusait... Et puis, il faut dire qu'en France, la LPO nous a tellement habitués à organiser des élevages pour relâcher des spécimens dans la nature… Tout est possible, nous le voyons aujourd’hui avec les vautours fauves sur toute la France. Mais là, c'est au Canada... Et y a-t-il vraiment des Aigles Royaux dans cette région du Canada?

Philippe C. va vérifier la météo... Comme un vrai flic... une vraie enquête: "Les conditions météo sur Montréal ne correspondENT pas beaucoup avec les images vielle info du temps de la vidéo à développer Je sais je n'ai qu'à le dire aux journal... ". Oui mais pas probant. Dans une journée le temps peut évoluer. Et à quelques kilomètres près, le temps peut être différent et la météo n'indiquer qu'une tendance générale.

Et H.P. en rajoute: « Comme nos buses variables qui s’accrochent à nos cheveux quand on court dans notre coin ». Lui, au moins, se raconte le film…. Mais le clou de l’affaire arrive avec Philippe C. lorsqu’il donne de nombreuses explications comme à son habitude… Très donneur de leçons et de conseils… Très expert en tout:

Un peu d’observation du paysage, abandonner l'aigle pour voir la réalité pour dire Very nice huge fake très bel énorme faux

Les ombres à 11 sec viennent du haut de la colline vers le bas de la pente vers l'"enfant" dans le sens du vol de l'aigle

Ombre du panneau dernière celui-ci

L'ombre de l'aigle est devant lui

Au passage 11 12 sec l'ombre des gens sur la droite est vers le bas de la pente l'ombre des gens dans le fond de l'image est vers le haut de la même pente

L'ombre de l'"enfant" est vers le haut de la pente, vers l'aigle, lors de la prise de l'"enfant", les ombres sont inversées par rapport aux ombres de son vol d'approche

Très belle lumière du matin et à la fin très belle lumière de fin d'après-midi

Seul mot d'ordre: Observer, Réfléchir, Comprendre, Agir

Là aussi très fort. Malheureusement pour lui, c’est le Figaro.fr qui donne la solution par lien dans le texte débouchant sur les photos ci-dessous d'ailleurs reprises par d'autres médias. Dans ces cas là, il est de bon ton de mentionner la source.

En fait, il est le seul à avoir lu la totalité du texte et il en profite pour se valoriser. Pourquoi pas?

Quant aux autres interlocuteurs, ils n’ont évidemment rien lu et, eux aussi très forts, ils commentent en expert.

Il en est ainsi de beaucoup de listes et sites écologistes notamment Ornithologistes amateurs.

La version du Figaro.fr

Avant de mettre en ligne leur flash d’info, ils se sont manifestement entourés de précautions. Bien informés (se rappeler de l’épisode de 2001) ils ont trouvé deux analyse d’internautes. Une sur l’ombre, l’autre sur l’image du rapace. Les analyses des photos sont les suivantes:

A ce stade, chacun se fera son idée. Mais comme il est impossible à l’internaute de base de passage, il peut aussi se poser cette question: et si la manipulation venait des images de démonstration? On comprend mieux pourquoi tout le monde se méfie de tout et de tout le monde dans le domaine environnemental. Il faut dire aussi que les associations écologistes ont tellement menti… Pour défendre leur cause et celle de « la nature ». Et là nous voyons comment on peut manipuler l'opinion y compris à partir d'un gag.

Allons voir plus loin.....

Pourquoi la vidéo de l'aigle royal qui enlève un enfant est un Fake

Depuis mardi (1), la vidéo d'un aigle royal enlevant un enfant au Canada fait le buzz sur le web. Et pourtant, il ne s'agit que d'un fake. Voici pourquoi.

Vue plus d'un million de fois en 24 heures sur YouTube, la vidéo montrant un aigle royal en train d'enlever un enfant dans un parc de Montréal, au Canada, est un véritable buzz. Pour preuve, tous les médias se sont emparés de l'affaire. Sur les forums et les réseaux sociaux, la vidéo est très commentée et partagée. Et pourtant, tout ceci ne semble être qu'un fake.

Plusieurs failles qui ne laissent pas de place au doute

C'est le site Gawker qui a regroupé plusieurs éléments permettant de découvrir le pot aux roses. D'abord, cette vidéo buzz est la seule présente sur le compte YouTube MrNuclearCat. Autant dire que l'internaute qui a diffusé la scène a eu un nez incroyable... Ensuite, aucun média canadien n'a relaté une telle information avant la diffusion de la vidéo sur le web, comme si la scène avait été découverte par magie.

Plusieurs internautes se sont également penchés sur la vidéo et ont pu y découvrir plusieurs failles, prouvant ainsi qu'il s'agit d'un montage. Ainsi, à la 2e seconde, on voit l'aile droite de l'aigle royal disparaître brièvement. A la 10e seconde, l'ombre du rapace disparaît également, avant de réapparaître quelques instants plus tard [Ndr: Voir les photos ci-dessus]. Les ombres sont d'ailleurs des failles importantes dans cette vidéo puisqu'elles sont soit à gauche, soit à droite en fonction du personnage. Ainsi, celle du père part vers la droite, alors que celle du rapace part sur la gauche au début de vidéo.

L'oiseau ne vit pas en Amérique du Nord (2)

Enfin, Kenn Kaufman, auteur, artiste, naturaliste et écologiste américain connu pour différents guides sur les oiseaux et les papillons d'Amérique du Nord, a expliqué sur la page Facebook du Black Swamp Bird Observatory: "La vidéo est virale, mais elle est fausse. Un aigle royal est un visiteur rare dans la région de Montréal. Aussi, l'oiseau visible sur la vidéo n'est pas un aigle, ni un oiseau qui se trouve à l'état sauvage en Amérique du Nord. Il s'agit clairement d'un montage à l'aide d'oiseaux de fauconniers et d'une poupée. Avec l'ignorance que les gens ont déjà sur la nature, la dernière chose dont nous avons besoin est ce genre de vidéos stupides".

Dernier fait à prendre en compte, une école d'animation 3D de Montréal réalise chaque année un concours baptisé "Hoax the Internet". En décembre 2011, c'est une vidéo montrant un manchot en train de s'enfuir du zoo de Montréal qui avait fait le buzz...

Auteur: Sébastien Courtin
Source: Site Web GentSide du 19 décembre 2012

(1) Le Figaro.fr présente cette vidéo comme étant du 19 au matin
(2) Ce fait aurait dû alerter des spécialistes de l'environnement sur la liste de dialogue....

- Observations

Plusieurs médias ont repris le gag dans la matinée mais le plus souvent à partir des explications de cet internaute. L'AFP, Le Midi-Libre, 7 sur 7.be,…. Reprennent cette vidéo qui, sans les recherches d’internautes avisés serait passée pour vrai. A partir de ce gag, nous voyons facilement comment on peut manipuler l’opinion.

Une image légèrement modifiée, une vidéo, même sans montage, prise sous un certain angle et l’info se diffuse. Il en est de même avec les mots…. En prenant une phrase hors de son contexte et en la commentant, on lui donne le sens contraire de ce que l’auteur a voulu dire. Pire, certains reprennent des textes entiers sans signature pour les attribuer à d’autres.

Méfiance dans tous les cas de figure et toujours mentionner la source d’origine.

D’où vient ce canular?

Comme chaque année, une école d'animation 3D à Montréal organise un concours de Hoax sur le Net. C’est le cas de la vidéo du pingouin qui s’échappe du zoo de Montréal. Sur le site officiel de cette école nommée « Centre national d'animation et de design » et en abrégé « Centre NAD » nous trouvons l’information renvoyant à un communiqué de presse sur le blog du Centre. Des commentaires suivent.

Nous trouvons également sur le net, en anglais, des explications sur les trucages si certains veulent s’y adonner.

Quant à l’aigle, il s’agit en fait d’un animal de composition. Certains y verront un aigle royal d’autre un aigle de Verreaux. Peu importe, ce qui compte ici c’est l’illusion. Et elle est presque parfaite si ce n’était le problème d’ombre et d’aile évoqué ci-dessus avec les détails photographiques.

- Le Centre NAD rassure les Montréalais: aucun danger d’enlèvement par un aigle royal

La vidéo « Golden Eagle Snatches Kid », publiée sur YouTube le 18 décembre en soirée, a été produite par Normand Archambault, Loïc Mireault, Antoine Seigle et Félix Marquis-Poulin, étudiants au Centre NAD dans le cadre du cours « Atelier de simulation de production » du baccalauréat en animation 3D et design numérique.

La vidéo montre un aigle royal agrippant un jeune enfant qui joue sous la surveillance de son père avant de le relâcher quelques mètres plus loin. L’enfant et l’aigle ont été créés en animation 3D par les étudiants puis intégrés dans un tournage réel.

Depuis sa mise en ligne, la vidéo a obtenu plus de 1.200.000 visionnements sur YouTube en plus d’être reprise par des dizaines de médias partout au Canada, aux États-Unis et en Europe.

Le cours «Atelier de simulation de production», offert au cinquième trimestre, vise à réaliser des projets créatifs selon les critères de qualité et de production en usage dans l’industrie tout en développant la capacité à travailler en équipe. Les canulars produits dans le cadre de ce cours ont déjà fait parler d’eux sur Internet, notamment la vidéo d’un pingouin échappé du Biodôme.

À propos du baccalauréat en animation 3D et design numérique du Centre NAD

Créé à l’automne 2010 en association avec l’UQAC, Le baccalauréat en animation 3D et en design numérique du Centre NAD s’adresse principalement aux étudiants qui terminent leur cheminement collégial ou universitaire dans un domaine des arts visuels ainsi qu’à certaines personnes possédant une expérience pertinente en art visuel. Il se veut une solide formation professionnelle permettant de maîtriser les fondements théoriques et pratiques de la création 3D dans le contexte d’aujourd’hui. Au cours de leur cheminement, les étudiants sont appelés à choisir l’une des deux concentrations suivantes: effets visuels en cinéma et télévision ou jeu vidéo. La formation de trois ans (90 crédits) vise ainsi à répondre aux besoins de l’industrie, de plus en plus en quête de main-d’œuvre expérimentée à la fine pointe des technologies et des innovations créatrices possédant des compétences à la fois techniques et artistiques.

Les personnes intéressées à obtenir plus de renseignements ou à s’inscrire à une visite guidée du Centre NAD peuvent consulter le www.centrenad.com

- À propos du Centre NAD

Le Centre national d’animation et de design (« Centre NAD ») est un établissement de formation et de recherche et développement en animation 3D, effets visuels, design et arts numériques. Fondé en 1992 par le Cégep de Jonquière, le Centre NAD offre des programmes universitaires de premier et deuxième cycles en animation 3D et en design numérique grâce à un partenariat novateur avec l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC). Le Centre NAD a formé au fil des ans plus de 1 500 animateurs 3D qui travaillent aujourd’hui dans les domaines de la production cinématographique et télévisuelle et du divertissement électronique, et ce au sein d’entreprises réputées à travers le monde. Fort de 20 années d’expertise en création d’image de synthèse, le Centre NAD fournit ses services de formation, de transfert de connaissances, de recherche et développement et de consultation à des individus, à de grandes entreprises et à des institutions d’enseignement à travers le monde. Pour plus de renseignements sur le Centre NAD ou pour s’inscrire à une visite guidée, veuillez consulter le www.centrenad.com

Renseignements et entrevues:
Claude Arsenault Responsable, Communications et relations publiques

Source: Communiqué de presse du Centre NAD du 19 décembre 2012

- L'aigle qui tente d'enlever un enfant est un fake

Les experts sont unanimes: c'est un faux! (1)

Une vidéo YouTube sensationnelle montrant un aigle s'emparant d'un jeune enfant dans un parc de Montréal avant de le lâcher, a affolé les réseaux sociaux mercredi mais tous les indices convergent dans le même sens: c'est un canular.

La vidéo montre le rapace, un oiseau de deux mètres d'envergure, volant en cercles au-dessus du parc. Puis tout à coup, on le voit piquer sur un jeune enfant, l'attraper par sa combinaison et l'enlever sur quelques mètres, avant de le relâcher dans l'herbe.

On entend l'homme qui filme jurer, puis se précipiter pour réconforter l'enfant, qui pleure mais ne semble pas avoir été blessé. Fin de la séquence. L'effet a été immédiat: en quelques heures le document a été vu plus d'un million de fois.

La notice qui accompagne la vidéo précise que la scène se passe au parc du Mont-Royal à Montréal et que le rapace est un aigle royal.

Ces deux points ont été confirmés à l'AFP par un biologiste, Claude Drolet, qui travaille dans ce parc comme responsable des services de conservation pour un organisme à but non lucratif, Les Amis de la Montagne.

"C'est à 50 mètres de mon bureau, à la Maison Smith", dit-il, et l'oiseau pourrait être un aigle royal, reconnaissable au blanc de certaines plumes de ses ailes.

Ceci dit, la vidéo, tournée probablement en novembre, "semble être une mise en scène", déclare le biologiste. "Il est peu réaliste que la personne dont l'enfant se fait attaquer n'entre pas à la Maison Smith pour demander de l'aide et informer les gens".

- Des détails troublants

Très rapidement, des observateurs aguerris du net ont pointé des détails troublants pour en conclure que la vidéo est un faux.

Une image arrêtée du rapace dans sa phase d'approche montre qu'une de ses ailes disparaît sur plusieurs plans, l'ombre du rapace n'est pas toujours présente au sol et le corps du bébé a un comportement surprenant quand il est relâché par l'oiseau, comme s'il flottait un instant en l'air.

Un observatoire des oiseaux nord-américain et un journal spécialisé ont apporté les derniers éléments qui manquaient pour pouvoir conclure à 99,9% que le clip est un faux.

"Il faut que vous sachiez qu'il s'agit d'un fake", a écrit Black Swamp Bird Observatory dans un communiqué mis en ligne sur Facebook.

"Il est très rare de voir un aigle royal dans la zone de Montréal et l'oiseau qui apparaît dans la vidéo n'est pas un aigle royal ni aucun oiseau qui serait susceptible d'être présent dans la nature en Amérique du Nord", affirme Kenn Kaufman, l'expert interrogé par la fondation.

Dans un article intitulé "pourquoi la vidéo de l'aigle enlevant un enfant est un fake" le site spécialisé dans les médias Gawker indique, en citant des témoignages recueillis sur le web, qu'une école d'animation en 3D de Montréal a justement un programme annuel intitulé "hoax the internet" (tromper internet).

L'an passé, selon ces témoignages, les étudiants de cette école avaient diffusé une vidéo montrant un pingouin se balader dans Montréal. Il semblait plus vrai que nature mais là encore, c'était un canular.

Mercredi, l'aigle devenu star avait déjà suscité la création de plusieurs comptes Twitter a son nom comme @EagleSnatch. De faux comptes Twitter pour un faux aigle filmé dans une fausse vidéo, la boucle est bouclée.

Source: AFP/LaLibre.be du 19 décembre 2012

Ndr:
(1) Propos ridicule. Il ne s'agit pas d'experts mais d'internautes. paut-être existe-il des experts parmi eux, mais ils ne se présentent pas sous cet angle.

- Enfant attaqué par un aigle au Canada: c'était un canular

Une vidéo YouTube sensationnelle montrant un aigle s'emparant d'un jeune enfant dans un parc de Montréal avant de le lâcher, a affolé les réseaux sociaux mercredi mais tous les indices convergent dans le même sens: c'est un canular.

La vidéo montre le rapace, un oiseau de deux mètres d'envergure, volant en cercles au-dessus du parc. Puis tout à coup, on le voit piquer sur un jeune enfant, l'attraper par sa combinaison et l'enlever sur quelques mètres, avant de le relâcher dans l'herbe. On entend l'homme qui filme jurer, puis se précipiter pour réconforter l'enfant, qui pleure mais ne semble pas avoir été blessé. Fin de la séquence. L'effet a été immédiat: en quelques heures le document a été vu plus d'un million de fois.

- Une mise en scène

La notice qui accompagne la vidéo précise que la scène se passe au parc du Mont-Royal à Montréal et que le rapace est un aigle royal. Ces deux points ont été confirmés à l'AFP par un biologiste, Claude Drolet, qui travaille dans ce parc comme responsable des services de conservation pour un organisme à but non lucratif, Les Amis de la Montagne. "C'est à 50 mètres de mon bureau, à la Maison Smith", dit-il, et l'oiseau pourrait être un aigle royal, reconnaissable au blanc de certaines plumes de ses ailes. Ceci dit, la vidéo, tournée probablement en novembre, "semble être une mise en scène", déclare le biologiste.

- Détails troublants

"Il est peu réaliste que la personne dont l'enfant se fait attaquer n'entre pas à la Maison Smith pour demander de l'aide et informer les gens". Très rapidement, des observateurs aguerris du net ont pointé des détails troublants pour en conclure que la vidéo est un faux. Une image arrêtée du rapace dans sa phase d'approche montre qu'une de ses ailes disparaît sur plusieurs plans, l'ombre du rapace n'est pas toujours présente au sol et le corps du bébé a un comportement surprenant quand il est relâché par l'oiseau, comme s'il flottait un instant en l'air.

Un fake

Un observatoire des oiseaux nord-américain et un journal spécialisé ont apporté les derniers éléments qui manquaient pour pouvoir conclure à 99,9% que le clip est un faux. "Il faut que vous sachiez qu'il s'agit d'un fake", a écrit Black Swamp Bird Observatory dans un communiqué mis en ligne sur Facebook. "Il est très rare de voir un aigle royal dans la zone de Montréal et l'oiseau qui apparaît dans la vidéo n'est pas un aigle royal ni aucun oiseau qui serait susceptible d'être présent dans la nature en Amérique du Nord", affirme Kenn Kaufman, l'expert interrogé par la fondation.

Un pingouin dans les rues de Montréal

Dans un article intitulé "pourquoi la vidéo de l'aigle enlevant un enfant est un fake" le site spécialisé dans les médias Gawker indique, en citant des témoignages recueillis sur le web, qu'une école d'animation en 3D de Montréal a justement un programme annuel intitulé "hoax the internet" (tromper internet). L'an passé, selon ces témoignages, les étudiants de cette école avaient diffusé une vidéo montrant un pingouin se balader dans Montréal. Il semblait plus vrai que nature mais là encore, c'était un canular. Mercredi, l'aigle devenu star avait déjà suscité la création de plusieurs comptes Twitter a son nom comme @EagleSnatch. De faux comptes Twitter pour un faux aigle filmé dans une fausse vidéo, la boucle est bouclée.

Un film amateur suivi d'un ralenti...

Source: Midilibre.fr du 19/12/2012

Ndr: A peu près toute la presse a repris le communiqué de l'AFP en brodant plus ou moins dessus.

- Un aigle qui enlève un enfant: c'était un travail d'étudiants

La vidéo a fait le buzz toute la journée et les quatre étudiants canadiens qui en sont à l'origine sont un peu dépassés par les événements. Beaucoup ont cru qu'un aigle avait réellement essayé d'enlever un enfant dans un parc au Canada.

Mais ouf! Normand Archambault, Loïc Mireault, Antoine Seigle et Félix Marquis-Poulin qui étudient l'animation 3D et le design numérique au Canada ont créé de toutes pièces la vidéo où l'on voit un aigle royal essayer d'enlever un enfant. "L'enfant et l'aigle ont été créés en animation 3D puis intégrés dans un tournage réel", a justifié le Centre national d'animation et de design où ils suivent leurs cours.

Ce n'est pas la première fois qu'une vidéo créée dans le cadre du cours "Atelier de simulation et de production" du Centre NAD fait parler d'elle. La vidéo d'un pingouin échappé du zoo de Montréal avait aussi fait jaser. Vous pouvez la voir en-dessous de l'article.

Auteur: Déborah Laurent
Source: 7/7.be du 19 décembre 2012