Réserve Naturelle du Néouvielle dans les Hautes Pyrénées

Vous êtes ici : Accueil > Parcs-Reserves-Pyrenees > France > Reserves > Neouvielle >
logo reserve néouvielle

Délimité à l'Est par le Pic Néouvielle et à l'Ouest par le lac de l'Oule, au Nord par les crêtes de Madamette au Bastanet et au Sud par les lacs de Cap de Long et d'Orédon dans la haute vallée de la Neste, cette réserve est une des premières réserves naturelles en France, créée en 1936.

Elle est essentiellement constituée par le massif du Néouvielle dans un espace montagnard naturel unique sur le plan floristique et faunistique avec des lacs et des paysages qui font, depuis longtemps, l'objet d'une attention toute particulière.
Elle se trouve dans l'aire d'adhésion du Parc National des Pyrénées sur Le Monde des Pyrénées
Site Officiel

- Accès

L'accès le plus facile au coeur de la réserve se fait par le site d'Orédon. Mais d'autres accés pédestre sont possible depuis toutes les vallées du Nord, du Sud, de l'Est et de l'Ouest et plus spécialement depuis la Glère depuis Baeèges.
Itinéraire routier avec Via Michelin

Dans cette réserve, la nature dépasse les normes. Grâce à son climat et à sa structure granitique, les pins à crochets battent des records de longévité et d'altitude, le crapaud accoucheur reste tétard pendant prés de 10 ans, le desman qui vit uniquement dans les Pyrénées et la chaîne cantabrique affectionne les eaux claires et froides des torrents et des lacs, et l'on recense plus de 570 espèces d'algues.

- Des Aménagements nécessaires

La réserve Naturelle est parcourue par des milliers de visiteurs chaque été. Pour préserver ses beautés et ses richesses, mais aussi pour faciliter sa découverte, il a été entrepris en 1998 et 1999 des aménagements de grande ampleur: parkings, sentiers, toilettes, accueil, navettes, revégétalisation, signalisation, circulation....

Pour que tous, vous vos enfants, vos petits enfants, puissent profiter longtemps de cet espace, ces efforts doivent être poursuivis.

- Les Services sur le site

- Observations

  1. La notion de "bivouac"
    Nous parait quelque peu galvaudée. En effet, ce qu'on inetrdit en réalité c'est le camping durable alors que seul le "camping volant" à durée limitée est autorisée. Comment peut on envisager d'interdire un bivouac au pied oud ans une voie d'alpinisme? Et l'hiver, comment interdire un bivouac sous igloo ou dans un trou à neige. En tout état de cause, ne vous inquiétez pas, il n'y a pas de "flic" derrière chaque caillou et ce qui compte c'est votre objectif et votre sécurité et non les termes d'une réglementation dont on peut penser que la rédaction ne tient pas compte des réalités du terrain et d'une connaissance des définitions des termes employés.
  2. Les camping-caristes et autre véhicules aménagés ou semi-aménagés font une fois de plus l'objet d'un refoulement (pour ne pas dire d'un défoulement) quelque peu irresponsable. En effet, où un camping-cariste peut-il laisser son véhicule pour partir en randonnée plusieurs jours ?? En quoi le camping-cariste serait-il plus polluant que le campeur d'un soir (car il s'agit bien de camping) ou le bivouaqueur?
    Les camping-car disposent presque tous de toilettes et de moyens de récupération des eaux usées. N'est ce pas plus propre qu'un randonneur qui transfomre chaque buisson en tinette (cas du lac d'Aubert malgré les toilettes situées assez loin de l'aire de bivouac).
    Nos petites astuces pour stationner vos camping-cars en toute légalité :
    * En vallée d'Aure: parking sauvage d'Artigusse (route de cap de Long avant Orédon) et parking du col de Pourtet (station de Saint Lary-Espiaube) pour accéder au lac de l'Oule et à la réserve.
    * En vallée de l'Adour par Bagnères de Bigorre, petit parking en bord de route au virage d'Artigue (route de La Mongie) pour accéder au refuge de * Campana de Clotou.
    * En vallée des Gaves au parking du Lienz à Baréges pour accéder au refuge de La Glére.