Le Parc National de Yellowstone aux Etats-Unis

 

Aux Etats-Unis, le Parc national de Yellowstone (Yellowstone National Park) est situé sur trois états : le nord-ouest du Wyoming, l'Idaho et le Montana. Créé en 1872, c’est le plus ancien parc national du monde.

La superficie du Parc national de Yellowstone est de 8 983 km2 soit l’équivalent de la Corse (8 680 km2). Il est le second parc naturel des Etats-Unis en termes de superficie.

Le Parc national de Yellowstone est connu pour le Grand Canyon où l’escalade est interdite et non recommandée ailleurs. C’est aussi, pour les français, le pays des ours et des loups. On y trouve nombreux grands mammifères comme des ours noirs, des grizzlys, des coyotes, des loups, des élans (orignaux), des cerfs ou encore des troupeaux sauvages de bisons et de wapitis. C’est le cœur d'un vaste habitat naturel préservé. Il se dit que c’est l'un des derniers écosystèmes relativement intacts des zones tempérées. Il faut dire qu’il a été vidé de sa population d’humains. Les indiens n’ont pas été ménagés. Parmi les différents écosystèmes du parc, c'est la forêt subalpine qui domine. Il est inscrit sur la liste des réserves de biosphère depuis 1976.

Mais Yellowstone est surtout célèbre pour ses phénomènes géothermiques. Ce parc contient les deux tiers des geysers de la planète et de nombreuses sources chaudes. L'une des figures emblématiques du parc est le « Old Faithful », le deuxième geyser le plus important au monde après le Strokkur qui se situe en Islande.

Si nous n’y trouvons ni ville ni villages comme dans nos montagnes et parcs français, nous y trouvons un gros business touristique. Il reçoit chaque année la visite d'environ trois millions de personnes, ce qui en fait l'un des parcs américains les plus fréquentés.

Quelques chiffres pour le situer par rapport à certaines espaces et Parcs Nationaux français

  • PN de Yellowstone : 8 983 km2 non habité de manière permanente en dehors des espaces touristiques et ludiques
  • Corse : 8 680 km2 totalement habitée
  • PN du Mercantour : 685 km2 non habité mais éclaté au milieu de village (espaces urbanisés) et une activité pastorale en son coeur
  • PN de la Vanoise : 528 km2 non habité mais activité pastorale et nombreux randonneurs
  • PN des Pyrénées : 457 km2 non habité de manière permanente avec une forte activité pastorale et avec périphérie dite « zone potentielle d’adhésion » : 2063 km2. Cette zone est habitée et son avenir en « zone d’adhésion » pourrait bien être remis en cause dès 2013.
  • Massif des Alpes : 190 000 km2 dont une très grande partie habitée voir fortement urbanisée avec de grandes villes comme Grenoble, Annecy…. Et des zones de haute montagne avec glaciers qui ne permettent pas le développement de la majeure partie de la grande faune sauvage.

 

En savoir plus

  • Site officiel du Parc National de Yellowstone
  • Tourisme à Yellowstone
    Il est précisé : « Le parc national de Yellowstone est devenu un refuge pour la faune sauvage et indigène américaine. Les derniers troupeaux de bisons (buffalo) des USA se promènent encore dans les prairies et clairières de Yellowstone ainsi que des élans sauvages, cerfs et biches, orignaux, coyotes, aigles, ours et loups, tous errent librement. Les règlements du parc interdisent de nourrir, toucher ou taquiner les animaux sauvages. Restez à distance sûre de n'importe quel ours! Les femelles ours supportant leur progéniture et les ours défendant leur nourriture peuvent être extrêmement dangereux. Assurez-vous que toute votre nourriture est tenue sans risque dans votre voiture ou dans des conteneurs scellés! Vous verrez très facilement en vous baladant une de ces créatures de votre véhicule en passant Yellowstone ».
  • Animaux sauvages à Yellowstone : Risques et dangers
    Il est rappelé dans les documents touristiques des points qui, curieusement, n’existe pas en France, que : « La faune sauvage, en particulier les bisons et les ours peuvent se révéler dangereux. Ne jamais approcher ou essayer de nourrir un animal, même les plus petits. Les animaux nourris par l'homme se montrent souvent agressifs et doivent être abattus.
    « De nombreux visiteurs ont été attaqués par des bisons. Ces derniers peuvent peser 900 kg et courent à la vitesse de 50 km/h, soit trois fois plus vite qu'un être humain. Si ces animaux peuvent apparaître apprivoisés, n'oubliez pas qu'ils demeurent sauvages, imprévisibles et dangereux. N'approchez jamais les bisons.
    « Il est illégal de s'approcher de plus de 100 mètres d'un ours et de plus de 25 mètres de n'importe quelle autre espèce animale.
    « N'encerclez pas les animaux sauvages, ne les suivez pas, ne bloquez pas leur chemin. Évitez les mouvements brusques et ne courez pas : cela pourrait inciter les prédateurs à attaquer.
    « Il est interdit d'utiliser des appareils électroniques capables de traquer la faune et/ou d'imiter le hurlement du loup, l'appel des élans ou d'utiliser des clairons »
    .
  • Autres informations dans l’encyclopédie en ligne Wikipédia