NOUVEAUTES 2006 - 2007 DANS LES STATIONS DE SKI DES PYRENEES

 

Les stations de ski des Pyrénées prévoient dès la fin de l'hiver les travaux pour l'ouverture de la prochaine saison de ski. Nous présentons ici quelques projets mais aussi les difficultés rencontrées par certaines stations.
Les stations peuvent nous faire part de leurs projets qui seront ainsi affichés.


Les nouveautés des stations 2007-2008
France / Francia
Pyrénées - Orientales /Cerdagne / Cerdanya Ariège Aude
Haute-Garonne Hautes-Pyrénées Pyrénées-Atlantiques
Espagne / Espana / Espanya
Catalogne / Catalunya Aragon
  • Baqueira-Beret
  • Formigal
Andorre / Andorra
   
Informations diverses
Découvrez les Pyrénées avec un guide de pays

CIMES.INFO

Le dialogue des massifs de montagne, de la photo et des clubs

Location de gîtes dans les Pyrénées
Réservez votre gîte dans les Pyrénées

Accueil
Retour

 

Gavarnie


Nouveauté : 30% de domaine en plus !

11 nouvelles pistes, un Espace Nouvelles Glisses, 1 téléski supplémentaire et des espaces de détente pour pique niquer ou tout simplement prendre le soleil !

Caractéristiques:

  • 52 km de pistes
  • 32 pistes: 8 vertes, 11 bleues, 9 rouges, 4 noires
  • 9 téléskis - 3 télésièges

Espace Nouvelles Glisses: Le BuzzPark

En ski ou en snow, des aires délimitées et adaptées à des niveaux techniques différents.

  • La zone des GAZIERS pour les riders débutants : woops, mini handrails, mini table...
  • Le BIGOODIES pour les amateurs de sensations fortes : boarder composé de virages relevés et de woops dans un canyon naturel
  • La Zone XTREME pour les riders confirmés avec big air, hip, handrail...

-------

L'année 2006/2007 s'annonce riche en nouveautés pour la station Gavarnie-Gèdre, qui prépare son ouverture de saison pour le 23 décembre 2006 jusqu'au 25 mars 2007.

L'été a permis à la station, gérée par Altiservice, de consacrer un budget important à la modernisation des infrastructures et à l'agrandissement du domaine skiable. Désormais, Gavarnie-Gèdre se compose de 33 pistes (7 vertes, 12 bleues, 9 rouges et 5 noires) et 12 remontées mécaniques (3 télésièges et 9 téléskis). En tout, les amateurs de glisse pourront profiter de 150 hectares de domaine skiable, soit 52 kilomètres de descente, dans un site répertorié au Patrimoine mondial de l'UNESCO.

Parmi ces aménagements ambitieux, l'Espace Nouvelles Glisses sera sans conteste le plus spectaculaire : le BUZZPARK, avec des aires délimitées et adaptées à différents niveaux techniques, qui répondront aux attentes des snowboarders :

  • Les Gaziers, zone pour les riders débutants : woops, mini handrails, mini table ;
  • Le Cheeseboarder, pour s'affirmer ;
  • Le Bigoodies' Boarder, pour les amateurs de sensations fortes : boarder composé de virages relevés et de woops dans un canyon naturel ;
  • Zebigbosses, la zone de bosses ;
  • XTREMZONE, pour les riders confirmés avec big air, hip, handrail.

Si les amateurs de sensations fortes sont servis, personne n'a été oublié ! Des espaces de détente ont été aménagés, pour offrir des moments de tranquillité et de contemplation aux skieurs : bancs et tables de pique-nique, points de vue panoramiques sur les plus beaux sommets pyrénéens (Le Vignemale, Le Cirque de Gavarnie, Le Marboré, La Brèche de Roland, Le Taillon).

Gavarnie-Gèdre est aussi la station des familles. Labellisée " Station Kid ", elle offre des hébergements adaptés, des activités bénéficiant d'un encadrement spécialisé, des animations pour différents âges, des équipements ludiques et protégés, et propose une sensibilisation pédagogique à l'environnement. Un espace de glisse, le " Kidpark ", est même réservé aux enfants de 6 à 12 ans, pour les initier à la pratique du ski, tout en s'amusant au milieu des animaux des Pyrénées. Enfin, l'espace ski de fond, d'accès libre, s'étend au cœur du prestigieux cirque.

Gavarnie-Gèdre, domaine Altiservice sera donc LA station de l'hiver, avec des rendez-vous pour tous les amoureux de montagne : l'épreuve nationale de Sprint en ski de fond et la " Kids Mountain Aventure " en janvier, le Derby des 3000 et le Challenge Alti Pyrénées en février, et la course du Desman pour les tous petits en mars… A moins de 3h de Toulouse et de Bayonne, et à seulement 55mn de Lourdes, la plus belle station des Pyrénées vous attend de pied ferme !

Haut de page

Luz Ardiden

 

Luz-Cauterets : un mariage de raison


Petite révolution en pays Toy. Le directeur de Luz-Ardiden, Francis Guiard, et son responsable administratif et financier, Étienne Cayez, prennent la direction partagée des stations de Luz-Ardiden et de Cauterets. Une convention de « mise à disposition » d'une année renouvelable, à la fin de la saison, des deux responsables de Luz-Ardiden « pour une régie partagée » a été signée officiellement hier, en mairie de Luz. Les deux responsables partageront leur temps entre les deux stations pour préparer le rapprochement des domaines. « Cette direction partagée n'engendrera pas de frais supplémentaires », rassure Francis Guiard. Les deux régies avaient déjà signé une préconvention il y a quelques années mais c'est suite au récent départ du directeur de la régie de Cauterets, Vincent Tassart, que le rapprochement s'est accéléré.

UNE TAILLE SIGNIFICATIVE
Pour l'heure, les deux régies gardent leur gestion propre mais « la mise en place d'une direction partagée permettra d'étudier la faisabilité d'une structure de gestion commune », selon les responsables « et sera le point de départ à un projet de rapprochement des domaines. »

La mise en commun des deux stations permettra d'atteindre une activité significative (environ 600.000 skieurs au total) comparable aux 3 ou 4 plus grandes stations pyrénéennes et ainsi de renforcer leur poids commercial et leur équilibre économique au service d'une politique d'aménagement du territoire. »

Un projet de jonction entre les stations de Luz-Ardiden et de Cauterets était déjà à l'étude en 1985. Plus récemment, une pré-étude de faisabilité payée conjointement par les deux structures avait été réalisée. Des pistes de réflexion ont été évoquées pour relier les 2 stations par le col du Lisey. Mais ici les intérêts particuliers reprennent le dessus pour que la liaison se fasse des deux côtés simultanément et n

on au détriment de l'un par rapport à l'autre. Les deux stations se sont données deux ans pour réfléchir.

Auteur :Cyrille Marqué
Source : La Dépêche du Midi du 18 octobre 2006

Haut de page

Cauterets
L'affaire d'Espace Cauterets reportée


Hier après-midi, l'essentiel de l'audience du tribunal correctionnel de Tarbes devait être consacré à l'affaire d'Espace Cauterets. Les faits remontent entre 1999 et 2002. Olivier Musset, l'ancien directeur d'Espace Cauterets, et Pierre Pacou, le maire de la cité thermale de 1995 à 2001 et président d'Espace Cauterets, sont accusés d'avoir falsifié les comptes administratifs d'Espace Cauterets et de favoritisme concernant l'attribution de marché public à la société de communication Bleu Bayou. Le directeur de la société Éric Roussel, qui entretenait des liens d'amitié avec Olivier Musset, devait répondre de faits de falsification de document et d'escroquerie. Sa complice et compagne, Stéphanie Carrot, est quant à elle accusée de falsification de document et d'abus de confiance. Les sommes détournées donnent le vertige : environ 400.000 F.

Mais, ô surprise ! l'avocat grenoblois d'Olivier Musset a envoyé un fax tôt, dans la matinée, au tribunal, affirmant qu'il avait raté son avion et qu'il ne pourrait donc se rendre à l'audience, ce qui n'a pas manqué de déclencher les foudres du procureur Gérard Aldigé. Le tribunal a donc décidé de reporter l'audience au 23 janvier 2007, à 13h30.

Auteur : Cyrille Marqué
Source : La Dépêche du Midi du 18 octobre 2006

Haut de page

Guzet

 

Cupidon en hiver dans les Pyrénées


Bientôt l'hiver et le retour des activités sportives de montagne. En Midi-Pyrénées, les professionnels du tourisme n'ont pas ménagé leurs efforts pour que les fans de la neige et leurs amis trouvent l'accueil et les distractions qu'ils souhaitent dans le massif. Les célibataires désireux de ne pas le rester ont été pris en compte. La station de Guzet en Ariège réalise pour eux une première en France et en Europe.

LE TEMPS D'UNE REMONTÉE
Pour tous les célibataires qui le souhaitent, les responsables de la station de ski du Saint-Gironnais et l'office du tourisme ariégeois ont mis au point le « ski dating », une adaptation montagnarde et amusante du « speed dating », la nouvelle forme citadine de rencontres : sept minutes pour faire connaissance et… plus si affinités.

À Guzet, du 14 au 21 janvier, chaque célibataire disposera du temps d'une remontée en télésiège jusqu'en haut des pistes « le ski dating » pour nouer une relation avec le partenaire d'à côté. Au cas ou la première remontée ne serait pas suffisante pour rencontrer la personne de son choix, d'autres sont possibles Trois temps forts de « ski dating » sont prévues de 14 heures à 16 heures, à deux jours d'intervalle.

Au cas où il y aurait des doutes, où les partenaires souhaiteraient prolonger le temps de l'approche et multiplier les rencontres pour mieux s'apprécier, de nombreux temps de rencontre sont prévus. D'autant que d'autres moments sont programmés tout au long de la semaine sur les 40 km de pistes, dont 7 vertes, 9 bleues, 9 rouges et 6 noires, 3 km de piste de ski de fond, 2 pistes de luge, deux circuits raquettes. Le charme de la station blottie dans un cadre grandiose devrait opérer. Ski sportif, ski loisir sur des pistes faciles, ski de montagne, randonnées en raquettes seront propices aux rapprochements pendant le séjour proposé de sept jours et six nuits en demi-pension dans une résidence 3 étoiles disposant d'une piscine chauffée et d'une salle de gym. Sont prévues des soirées confidential dating ou karaoké. Cupidon ne va pas chômer !

Auteur : F.C.
Source : La Dépêche du Midi du 17 octobre 2006

Haut de page

Les Monts d'Olmes


Cet été, de nombreux aménagements ont été réaliser pour vous proposer plus de choix de glisse et un meilleur accueil :

  • 1 parking goudronné de 180 places
  • 1 border cross
  • Agrandissement des pistes des Corniches et Chamois
  • Aménagement des pistes Cadène, Galinat et Isards
  • Pose de 440 m de barrières à neige

En savoir plus

Haut de page

Font-Romeu

5 nouveaux télésièges: 6 et 4 places
  • Création d'un nouveau télésiège débrayable 6 places "Belvédère", au départ des pistes de Pyrénées 2000, au coeur du village (de 2400 à 2800 pers/heure)
  • Passage du télésiège 4 places fixe des "Aveillans" en version débrayable 4 places (vitesse 5 m/s).
  • Transformation du télésiège biplaces du "Nord" Pyrénées 2000 en télésiège 4 places.
  • Création d'un nouveau télésiège 4 places "Col del Pam", du parking du Col del Pam au sommet du Gallinéra (2100 pers/heure)
  • Nouveau télésiège "Col Rouge" 4 places, dans le versant du "Diable"

MODERNISATION DU DOMAINE

  • Un nouveau téléski à perches débrayables au "Levant" (750 pers/heure)
  • Un nouveau téléski (900 pers/heure) assure la liaison entre Font-Romeu et Pyrénées 2000
  • Augmentation du débit du Télésiège Calme Nord (de 1700 à 2100 pers/heure)
  • Modernisation de la télécabine par l'installation de structures mécaniques et électriques nouvelles : moteur à vitesse variable, adjonction de cabines. (1300 pers/heure)

En savoir plus sur le domaine skiable

Haut de page

Luchon - Superbagnère


NOUVEAUTES 2006/07

  • Un espace "Nouvelles Glisses" : Snowpark, Boardercross et espace ludique pour les enfants
  • 3 nouvelles pistes :
    • "La Record" et sa remontée mécanique (piste rouge)
    • "Balade du lac" (piste bleue)
    • "Les Marmottons" (variante de la piste Les Marmottes)

En savoir plus

Haut de page

Saint-Lary


NOUVEAUX AMENAGEMENTS

  • PLA D'ADET (SAINT-LARY 1700)
    Avec la réalisation du nouveau télésiège 6 places " L'Adet", Saint-Lary propose un nouvel espace enfants et débutants entièrement réaménagé. Ce nouveau télésiège, qui remplace les téléskis des "Mickeys", dispose d'un tapis d'embarquement afin de faciliter l'accès aux débutants. Une nouvelle piste bleue, "La Desman", sera ouverte cet hiver.
  • SAINT-LARY 2400
    Le télésiège de "Sabourès" est remplacé par un télésiège 6 places débrayable de dernière génération.

En savoir plus sur le domaine skiable

Haut de page

Artouste


Le gestionnaire de la station, Altiservice, n'affiche aucune nouveauté sur son site Web. Toutefois, localement, nous pouvons constater que :

  • Un espace dédié aux enfants (espace KID PARC) est en préparation avec un tapis et un espace luge , une descente attractive pour les enfants
  • Des canons à neige seraient en cours d'installation
  • Un remodelage de certaines pistes sont en cours

Début octobre, des camions montent et descendent pour amener et déposer les matériaux
Il semble également que les journées à 14 euros le mardi et jeudi pour skier à moindre cout soient renouvelées.

Haut de page

Gourette
  • Le bordercross
    Sur la piste bleu des Muguets (secteur de Cotch), c’est un parcours ludique d’un kilomètre composé de 12 virages avec un dénivelé de près de 400 m
  • Le snowpark
    Situé sur le Plat de Cotch, bénéficie d’un nouvel emplacement : 8000 m2, une succession de 3 bosses, plates-formes de réception (18 m de large, 15 m de long), barres de slide… + son chalet free style, sono-animation et animateur ! Accès rapide par le télésiège débrayable 6 places de Cotch et neige assurée pendant toute la saison.
  • Handiski Gourette
    Des aménagements sont accomplis pour permettre aux personnes à mobilité réduite, amoureuses de la glisse, d'accéder au domaine skiable.
    - Cours de ski adaptés,
    - balades en fauteuil proposées par les moniteurs de l'ESF
    - passages réservés aux remontées mécaniques.
  • Création d'une piste raquettes
    2,4 km de parcours forestier, elle relie la station au plateau du Bézou (200 de dénivelé).Aucune infirmation pour savoir si elle sera payante ou non.
  • Vers une navette aérienne au Ley à Gourette : La liaison avec la station va être mise à l'étude et le reboisement de Gourette
  • Gourette pourrait gagner de 2 à 4° en vingt ans

Haut de page

La Pierre Saint Martin


Travaux qui devaient être effectués au cours de l’été 2006.
Plus de 3.4 millions d’Euros devaient être investis par le Conseil Général des Pyrénées-Atlantiques pour la modernisation de la station :

  • Améliorer l’espace débutant du domaine skiable.
  • Le démontage des 2 télésièges Sapins et Pescamou et des téléskis Oursons.
  • Leur remplacement par 1 télésiège 4 places avec tapis d’embarquement d’un débit de 2400 personnes/heure soit près de 3 fois plus que les appareils actuels.
  • L’implantation de 2 tapis remonte-pentes (plus confortable pour les débutants).
  • La réfection du terrassement du plateau.
  • L’élargissement de la piste des Sapins.
  • L’installation d’environ 10 nouveaux canons sur cet espace.

Les travaux en cours en octobre 2006

Les travaux de démontage des pylônes des télésièges « Pescamou », « Sapins » et des téléskis des « Oursons » ont débuté au mois de juillet. Le front de neige est remodelé complètement pour permettre la création du nouvel espace débutant.

Haut de page

Tourmalet
  • Chantier du parking de la Grenouillère à La Mongie : A suivre en photo
  • Chantier de la piste de Culousque à Barèges : A suivre en photo
  • Travaux pour la saison 2006-2007
    L'élargissement de la piste de Culousque à Barèges est terminé. Le retour du secteur de la Laquette vers le parking de Tournaboup sera facilité et mieux sécurisé cet hiver.

    Le bâtiment d'accueil au coeur du village de La Mongie s'achève par les travaux d'intérieur. (électricité, carrelage...) C'est une réussite en matière d'architecture, vous en jugerez lors de votre visite... Les billetteries des remontées mécaniques ne seront pas déplacées cette saison. Pour ceux qui n'ont pas encore gouté aux joies de la carte No Souci, vous aurez la possibilité d'acheter vos forfaits au même endroit que la saison passée.

    Retrouvez le suivi des chantiers de l'été.

  • Les investissements en remontées mécaniques (TSD 6 places du Pourteilh) reprennent la saison 2006/2007.
  • Le syndicat mixte du Pic du Midi envisage également de rejoindre groupement N' PY qui regroupe plusieurs stations pyrénéennes (dont le Domaine du Tourmalet).
  • En complément de la station du Tourmalet, Golf de La Bigorre à Pouzac -Bagnères de Bigorre se développe
Quelques nouveautés et informations complémentaires
  • Au Pic du Midi de Bigorre, bénéficiez d’une réduction sur la visite de l’Observatoire du Pic du Midi.
    Sur présentation d’un forfait de moins de 4 jours en cours de validité : 18 € la visite pour les adultes et 14 € la visite pour les jeunes (moins de 18 ans)
    Sur présentation d’un forfait supérieur ou égal à 4 jours en cours de validité : 14 € la visite pour les adultes et 10 € la visite pour les jeunes (moins de 18 ans)
  • Forfait Journée Ski + Thermes, en vente aux billetteries de Barèges : 36 € (Un forfait journée Domaine du Tourmalet et un soin balnéo au choix aux Thermes de Barèges)
  • Forfait Journée Ski + Thermes, en vente aux billetteries de La Mongie : 36 € (Un forfait journée Domaine du Tourmalet et un forfait Aqua-Pass à Aquensis « La cité des Eaux » à Bagnères-de-Bigorre)

Haut de page

Piau Engaly


La station n'annonce aucun travaux. Juste des aménagements tarifaires

Haut de page

Peyragudes


Extension du réseau de production de neige artificielle avec l’enneigement automatique de la piste des Aigles, sur 8 km2 supplémentaires, pour un montant de 600.000 €.
Dorénavant, plus de 50 % du domaine skiable est sécurisé.

Haut de page

Val Louron


Aucune information fournie

Ax - Trois Domaines


Aucune information fournie

Haut de page

Découvrez les Pyrénées avec un guide de pays

CIMES.INFO

Le dialogue des massifs de montagne, de la photo et des clubs

Location de gîtes dans les Pyrénées
Réservez votre gîte dans les Pyrénées

Accueil
Retour

 

Vers une navette aérienne au Ley à Gourette : La liaison avec la station va être mise à l'étude


L'étude en sera lancée en 2007, ainsi que l'a annoncé hier à Gourette le directeur de l'EPSA (Établissement public des stations), Henri Mauhourat, aux côtés du président du Conseil général Jean-Jacques Lasserre.
Agrandi, le parking du Ley, en aval de Gourette, a en grande partie résolu le problème de l'accès à la station et des possibilités d'extension existent encore. Le domaine skiable entièrement réaménagé, mission parachevée cet été par la création d'un espace dévolu aux « nouvelles glisses », au Cotch (boardercross de plus de 1 000 mètres), la tâche consiste désormais à rendre la station vivable aux piétons.

C'est bien le Gourette de demain, restauré aussi dans son cadre « nature » (lire ci-dessous), que fait envisager le projet de liaison entre le Ley et le bas des pistes. On peut l'imaginer à l'exemple de la télécabine du Pont d?Espagne, à Cauterets (65). En tout cas comme un téléporté qui éviterait la pénible « transhumance » actuelle, les jours d'affluence, avec sa noria malcommode d'autobus.

Jean-Jacques Lasserre a laissé entrevoir le lourd nouvel investissement en perspective. Après les 50 millions d'Euros que le département a déjà engagés sur six ans, à Gourette et La Pierre-Saint-Martin.
Après les excellents résultats enregistrés ces trois dernières saisons, si fastes en neige il est vrai, le moral et l'ardeur que semble retrouver le privé sont vus comme un commencement de preuve : le pari de remettre Gourette dans le concert des grandes stations pyrénéennes n'était ni fou, ni vain.

Aujourd?hui à Gourette, la locomotive a pour nom Le Portillo, la future résidence hôtelière (382 lits en grand standing), sur le site de l'ancien hôtel Pène-Blanque, dont l'ancien champion de ski Philippe Barroso attaque mardi la construction du mur de soutènement. La livraison est espérée pour décembre 2007-janvier 2008.

Pas d'ouverture ce week-end 25 novembre 2006
La montagne béarnaise était noyée sous les flots, hier. Le peu de neige tombée entre 1700-1800 mètres est « remonté » vers les étages supérieurs, sous l'effet de la douceur des températures (8-9° à Gourette).
Dans ces conditions, il était hors de question d'envisager l'ouverture des stations ce week-end.

Auteur : Thomas Longué
Source : Sud-Ouest du 24 novembre 2006

Gourette se reboise


Effectuées par une entreprise d?insertion de Serres-Castet, Pépinière Environnement, les premières replantations sont déjà visibles, au bas de Gourette. Mais ce n'est qu'une infime partie du programme du repaysagement confié à l'ONF. Des dizaines de milliers d?arbres doivent être replantés sur plusieurs années, avec une forte "réorientation résineuse".

Retour

Gourette pourrait gagner de 2 à 4° en vingt ans


EFFET DE SERRE. --Le chantier paysager de Gourette prend en compte le réchauffement du climat pour le choix des arbres

C'est en tout cas l'hypothèse qu'ont retenue les cerveaux de l'ONF (Office national des forêts), pour choisir préférentiellement les essences d'arbres qui repeupleront à terme une vingtaine d'hectares de la station de Gourette, sans empiéter pour autant sur le domaine skiable.
Dans la prévision de ce que pourrait être, dans vingt ans, le climat de Gourette, les forestiers font plutôt le choix du pin que du sapin et du hêtre. Eu égard à l'accroissement de l'évapotranspiration que laisse attendre le réchauffement atmosphérique : de 2 à 4° à l'horizon des vingt prochaines années. Des essences plus résistantes que le hêtre, sensible à la déperdition en eau, c'est donc ce que l'ONF a retenu des régurgitations des ordinateurs, selon une modélisation qui d'après Alain Bruzy, responsable du développement à l'ONF n'a rien de catastrophiste.
Ce n'est pas pour rien non plus que l'EPSA (Conseil général) a réaménagé au Bezou, à 200 mètres d'altitude de plus que le bas de la station (1 400 m), l?espace débutants de Gourette.
La couverture du domaine en neige de culture (canons à neige) jusqu'à des niveaux de 1 800-1 900 m participe aussi, à Gourette comme ailleurs, de la même préoccupation, qu'a pu faire un peu oublier le bon enneigement de ces dernières saisons.
On sait que la température décroît avec l'altitude, à raison de 0,6 à 0,8° tous les 100 m. C'est dire ce que nous réserverait, au pire, une station dont le pied des pistes serait « ramené » à 900 m d'altitude?

Reconquête forestière.
En attendant, c'est un énorme chantier environnemental qui s'est esquissé sur Gourette, avec le reverdissement du parking du Ley et la plantation de 500 arbres et arbustes sur le front de neige. A terme, cinq à six ans, ce sont 90 000 arbres qui vont s'inscrire dans le paysage de Gourette. Paysage qu'a dévasté, sur le plan forestier, l?intense exploitation minière (mines d'Anglas) qui a culminé au XIXe siècle. Le bois était abondamment utilisé pour l'étayage des galeries, et il n'est revenu qu'un boisement chétif.
Le réaménagement va faire disparaître les saignées et autres cicatrices d'exploitation, tout en remodelant une partie du domaine et en créant de nouveaux cheminements. de pistes
L'idée est aussi de rendre une belle allure estivale au site. 13,5 hectares de pistes seront enherbés à cet effet pour accélérer le reverdissement.
Ce chantier a en outre une forte connotation sociale puisque les travaux sont réalisés par une entreprise d?insertion de Serres-Castet, Pépinière Environnement, employant, sur des CDD de deux ans maximum, des personnes exclues du marché du travail.

Auteur :
Source : Sud-Ouest du 27 novembre 2006

Retour

Golf de La Bigorre à Pouzac -Bagnères de Bigorre


Sur le Golf de Bagnères de Bigorre, des appartements de haut de gamme vont être construits dont 65 sous forme de Résidence hôtelière et les 55 autres seront destinés à la vente.

Richard TARDITS (ancien footballeur américain et rugbyman) homme d'affaire que vous pouvez joindre au 06 74 05 40 74 va créer une cinquantaine d'emplois et booster par son projet la communication touristique de Bagnères-de-Bigorre et de la vallée et par conséquent de la Haute Bigorre.
Dès le mois de décembre, un bureau de vente sera mis en place.
Tél./Fax : 05 62 91 06 20 - E-mail

Retour

Découvrez les Pyrénées avec un guide de pays

CIMES.INFO

Le dialogue des massifs de montagne, de la photo et des clubs

Location de gîtes dans les Pyrénées
Réservez votre gîte dans les Pyrénées

Accueil
Retour