Un projet de développement durable en France

Fusil ou piège pour chasser le loup ?

 

Alors que le Préfet du Var envisage de faire appel à des chasseurs étrangers, notamment d’Amérique du Nord, pour chasser le loup au motif qu’en France nous ne disposons pas de spécialistes, nous avons peut-être trouvé une solution intermédiaire afin de satisfaire tout le monde à l’exception des écologistes : Pas de fusils mais des pièges et des trappeurs.


Il s’agirait de faire venir des éducateurs d’Outre-Atlantique. Pourquoi ?

Dans ces pays où le loup n’est pas spécialement en voie de disparition, ce que confirment les « listes », si contestées, de l’UICN, il est dispensé des cours de piégeage pour trappeurs en herbe. Des cours gratuits sont organisés par les États à partir de 12 ans.

Si quelqu'un veut s'y inscrire (!), le prochain aura lieu dans le Montana le 18 août 2013... Et il y en aura d’autres. Pour en savoir plus….

Les brochures de piègeage...

Cerise sur le gâteau, n’en déplaise aux moralisateurs et amis des bêtes, dans ce grand pays civilisé, il y a également des cours pour traiter les peaux afin d'en faire des trophées ou des descentes de lit. Sans doute un excellent débouché afin de pérenniser la présence du loup qui aura ainsi une utilité économique locale. Les bergers pourront se reconvertir en trappeur, tanneur et artisanat de fabrication de chaussure, bottes, vêtements et tapis de salon. Comme des indiens dans une réserve, ils seront visiter par des touristes de la ville pour acheter leurs produits exotiques et écouter les vieux parler du passé avec des moutons qui n’existeront plus.

Situation à peine visionnaire lorsqu’on lit les élucubrations de Férus préconisant un retour en arrière de 2000 ans (Cf. Rapport intermédiaire sur l'ours dans les Pyrénées) et en finir avec les contre-vérités sur le pastoralisme.

Petit souci pour ce projet de développement durable sur le thème de « vivre ensemble avec le loup » qui sera présenté lors d’un symposium à Saint-Martin de Vésubie du 9 au 12 octobre 2013, il n’a pas été demandé l’avis des intéressés. Comment réagiront ces bergers demeurés qui refuse d’évoluer et vivre avec leur temps ?

La suite très prochainement….

 

     

Accueil du Monde des Pyrénées
La faune sauvage des Pyrénées
Le loup