Loups sur le domaine skiable de Courchevel 2017

Logo Facebook
Vous êtes ici : Accueil > Faune-Pyrenees > Loups > Europe > France > Cohabitation-Education-Dressage > 2017-01-19-Loup-domaine-skiable-Courchevel

Avertissement: Les images de prédation du loup ci-dessous peuvent choquer les âmes sensibles et les bien-pensants. Mais également les organisations sectaires de l'écologie sui ne veulent surtout pas que la vérité soit conne pour mieux entretenir 25 ans de mensonges et de manipulations en tout genre sans parler le propagande honteuse auprès des enfants comme nous avons pu le capter au parc animalier de Sainte Croix en Moselle.
Le discours officiel et de dire que le loup est craintif vis à vis de l'homme et qu'il n'est pas dangereux. Les faits à travers le monde remettent en cause ces propos qui, à chaque fois, apparaissent mensongers. Pour ce qui est de la crainte que le loup peut avoir à l'égard de l'humain, un récent rapport de l'INRA et du CERPAM remet également en cause le discours officiel.

Le matin du 19 janvier 2017, les pisteurs découvrent sur les pistes de ski de Courchevel, plus précisément sur la piste des "Indiens", ont découvert les restes d'un cadavre de bête comme nous pouvons le constater sur les photos jointes. Les chauffeurs des chenillettes ont croisés des loups dans la nuit et ils pensent que les traces laissées sur place devant le camp des "Indiens" ressemblent à des traces de loups.

N'étant pas spécialiste et en voyant ces photos les pisteurs et responsables de la station s'interrogent sur le "comportement d'un loup (ou plusieurs)" face à un humain?!

Certains s'interrogent pour les enfants de voir ça sur la neige le matin en allant apprendre à skier… Pourtant, depuis 25 ans, personne n s'interroge de l'effet produit sur les enfants des éleveurs / bergers qui trouvent régulièrement des cadavres de brebis. Pour peu que l'agneau ait été au biberon par ces enfants.... Il n'existe aucune cellule psychologique après de tels drames.

Le constat est qu'en plus de "plomber" l’agriculture et la chasse, maintenant c'est au tour du tourisme. Ici dans une station de ski mais aussi, depuis plusieurs années, la randonnée à pied et la randonnée à ski. Mais ici, l'omerta totale, y compris de nombreux maires et offices de tourisme occultent l'empleur du problème.
Jusqu’à quand?