Loup: mensonges et manipulations d'un parc animalier ou comment on manipule vos enfants

Logo Facebook
Vous êtes ici: Accueil > Faune-Pyrenees > Loups > Europe > France > Ecologiste > 2016-06-19-Loup-Video-Mensonges-manipulations-parc-animalier-comment-on-manipule-vos-enfants

Lorsqu’il s’agit de grands prédateurs ours, loups, lynx, chacal doré ou glouton, le mensonge et la manipulation écologiste n’a pas de limite. D’une manière plus ou moins marquée nous pouvons le constater dans un grand nombre de parcs animaliers. Dans ce Parc animalier de l’Est de la France, mais il n’est pas le seul, dont nous ne citerons pas le nom, il a pu être filmé la méthodologie employée sachant que l’Education Nationale et le réseau Ecole et Nature sont des complices actifs de la propagande.

"La majorité de la population en France est favorable au loup par manque d'informations ou par désinformation."

"Quelques exemples ont déjà été montrés dans le film "Les lourdes conséquences du retour du loup en France" réalisé en 2014.

"En 2016, on passe un cap!

"Au-delà de la désinformation, et toujours dans le cadre de l’apologie du loup, on arrive dans le "formatage" des plus vulnérables: les enfants!"

Pour preuve, la visite d'un parc animalier bien connu de l'Est de la France durant la période de voyages de fin d'année scolaire. Il suffisait de filmer, enregistrer et prendre des photos.

De nombreuses écoles étaient présentent pour suivre un programme avec différentes animations.

Cette vidéo montre quelques extraits d'une pièce de théâtre jouée devant plusieurs classes, accompagnées de professeurs et parents d'élèves.

Mais la suite est édifiante sachant que le Ministère de l'Education Nationale et les Réseau Ecole et Nature sont partenaires de ce Parc animalier. Le plus ignoble est de voir l'animatrice dire aux enfants: "Donc les enfants, vous êtes plus féroces et plus méchants que les loups!"

Cette vidéo de 20 mn est à diffuser à tous les éleveurs, élus et parents d'élèves, sachant que ce parc, nous servant d'exemple, a récemment organisé un colloque pseudo "international" pour convaincre les éleveurs avec des mensonges similaires et la présentation d'une étude largement financée par l'ex-région Lorraine (90 000 Euros).

Extrait de la vidéo:

"Vous venez de voir un extrait de la pièce de théâtre: un loup idéalisé, des moutons qui disent merci au loup, un public emballé, une ambiance de fête..

"Et Pourtant, 9000 bêtes ont été tuées officiellement sous les crocs du loup en 2015.

"9000 animaux domestiques, sans compter les bêtes disparues ou retrouvées trop tard ... Le loup tue chevaux, ânes, chiens de compagnie, chiens de protection, chèvres, brebis, veaux et vaches. De plus en plus de gros animaux qui ne résistent pas aux meutes.

"La protection des troupeaux la nuit impose aux brebis de manger la journée aux heures les plus chaudes, contrairement à ce que font les brebis naturellement.

"De plus, dans les alpages, en montagne, il n'y a pas de bâtiments, ni paille, ni foin pour les brebis. Elles dorment dans un enclos électrifié sur leurs excréments, dans la boue.

"Protégées la nuit, les attaques se sont reportées la journée, même avec des bergers ou des chiens de protection. Les statistiques expliquent qu'il y a quasiment une attaque sur deux en journée dans le sud de la France.

"Chaque année, en silence, de plus en plus de dégâts, de drames, de cessations d'activité. Ces prédateurs sèment la terreur et la mort au sein de nos troupeaux.

"La pièce de théâtre est aux antipodes de la realité."

Et les écologistes voudraient que les éleveurs se laissent faire en criant au crime lorsque 36 loups sont tués pour.... près de 10 000 bêtes d'élevage massacrées dans des conditions abominables.

Devons-nous laisser faire?

Devons nous accepter que les générations futures soient manipulées?

Après avoir vu ce petit reportage, laisserez-vous encore partir vos enfants dans un parc animalier même avec l'école ? Ce type de démarche, avec l'accord de l'Education nationale est assez honteeuse. Il faut que cela change et que la vérité soit affichée!

Réagissons!